Le NHS

Le service national de santé du Royaume-Uni


Le National Health Service (NHS) est le système de santé publique du Royaume-Uni. Toute personne résidant au Royaume-Uni y a droit gratuitement (sauf pour les prescriptions médicales, le dentaire et l’optique).

Le National Health Service (NHS) fournit les prestations publiques de l’assurance maladie dans les quatre pays du Royaume-Uni : l’Angleterre, l’Ecosse, le pays de Galles et l’Irlande du Nord.

Financé par l’impôt, le NHS a les même valeurs et principes de fonctionnement de base dans tout le Royaume-Uni.

Mais avec la décentralisation du NHS en 1999, les quatre pays ont adopté des politiques différentes en matière de santé et appliqué leurs propres réformes. De plus, les financements ne sont pas répartis pour les quatre pays mais chaque pays finance le NHS sur son propre territoire. Près de vingt ans après la décentralisation du NHS, il existe aujourd’hui des différences dans le fonctionnement du NHS selon les pays.

L’accès au NHS

Toute personne peut se faire soigner au NHS.

Si vous avez le statut de résident au Royaume-Uni, vous avez accès gratuitement au NHS, quelle que soit votre situation d’emploi. Si vous êtes Européen et vous trouvez au Royaume-Uni dans le cadre d’un séjour temporaire ou touristique, vous pouvez accéder au NHS en utilisant votre carte européenne d’assurance maladie (attention, cela donne uniquement accès aux urgences et aux soins non planifiés). Si vous êtes résident temporaire ou touriste en provenance d’un pays hors espace économique européen, vous devez pays une taxe santé pour accéder au NHS.

L’enregistrement auprès du NHS

L’affiliation au NHS n’est pas automatique. Vous devez préalablement vous enregistrer auprès d’un cabinet médical du NHS (NHS surgery) situé à proximité de votre lieu de résidence ou de travail et fournir votre numéro fiscal britannique (national insurance number) ainsi qu’un justificatif de domicile. Certains cabinets médicaux peuvent également vous demander une pièce d’identité.

Si vous êtes en déplacement d’une zone du Royaume-Uni à une autre, vous pouvez tout de même consulter dans n’importe quel cabinet de médecins du NHS (et vous pouvez vous y enregistrer comme patient temporaire pour une durée de trois mois maximum).

Consulter un médecin généraliste (general practitioner - GP)

Le médecin généraliste (NHS GP) est le premier point de contact des patients avec le NHS. Tout patient doit passer par le médecin généraliste pour pouvoir voir un médecin spécialiste, y compris un gynécologue ou un pédiatre. L’objectif de ce système est de maîtriser les dépenses de santé publiques et de garantir l’efficacité du système en s’assurant que les patients ne consultent les médecins spécialistes uniquement si c’est médicalement nécessaire.

La durée moyenne d’une consultation avec le médecin généraliste au Royaume-Uni est de dix minutes. Les médecins peuvent demander aux patients de n’évoquer qu’un seul problème médical par consultation. Il est donc préférable de prendre un double rendez-vous qui permettra d’évoquer plusieurs problèmes médicaux en une fois.

Consulter un médecin spécialiste

Comme indiqué ci-dessus, vous devez d’abord consulter votre médecin généraliste (GP) qui, s’il le juge nécessaire après auscultation, vous référera vers un médecin spécialiste ; vous serez alors placé sur une liste d’attente. En fonction de la gravité de votre cas, vous pourrez avoir ou non la priorité par rapport à d’autres personnes. La période d’attente peut varier suivant l’endroit où vous résidez et le type de traitement dont vous avez besoin. Si à la suite de la consultation avec le spécialiste, il s’avère que vous devez être opéré ou que vous avez besoin d’un traitement, vous serez probablement placé sur une nouvelle liste d’attente.

Hôpitaux

Les patients du NHS sont généralement hospitalisés dans des chambres communes, sauf pour les quarantaines où ils sont isolés en chambre individuelle. Des chambres privées sont disponibles dans certaines maternités pour les soins postnataux ; ces chambres coûtent entre 30 et 100 livres sterling par nuit, des tarifs bien en deçà de ceux en vigueur dans les hôpitaux privés. Dans certains services hospitaliers, vous pouvez demander à utiliser la chambre de quarantaine (moyennant paiement), mais si un patient entrant en quarantaine se présente, vous devrez retourner dans la salle commune.

Les unités privées du NHS

La plupart des hôpitaux publics possèdent une aile privée payante (NHS private patient unit ou NHS private wing). Situées dans un bâtiment à part ou une aile de l’hôpital séparée, les unités privées du NHS offrent un niveau de confort similaire à ceux proposés dans les hôpitaux privés. Les patients payent les soins de leur poche ou à travers leur assurance santé privée, comme avec un hôpital privé classique mais avec la certitude que l’argent sera réinvesti dans l’hôpital. 

Les hôpitaux NHS sont généralement mieux équipés que les cliniques privées pour les cas sérieux, les aggravations inopinées et les urgences. Par exemple, les hôpitaux du NHS disposent d’unités de soins intensifs ou d’unités de soins pour malades hautement dépendants qui font souvent défaut aux petits hôpitaux privés.

Urgences

Seul le NHS est habilité à traiter tous types d’urgences médicales. La réactivité est en général bonne et les prestations excellentes. Quelques cliniques privées soignent en urgences certains problèmes mineurs mais il faudra se diriger vers le NHS pour les urgences graves.

Si vous vous faites soigner aux urgences dans un hôpital NHS qui dispose d’une aile privée et que vous devez être admis à l’hôpital suite à votre traitement reçu aux urgences, vous pouvez demander à être transféré dans l’aile privée de ce même hôpital. Ainsi vous pouvez bénéficier de votre couverture internationale. Cependant, cela ne serait pas possible avec une assurance locale qui couvre uniquement les soins planifiés. 

Délais d’attente

Le NHS a instauré des objectifs en matière de temps limite applicables à tous les patients, à partir du moment où leur généraliste les réfèrent vers un spécialiste ou commande des tests médicaux. Ces objectifs diffèrent d’un pays d’un Royaume-Uni à l’autre.

Voici les objectifs de temps d’attente standard pour l’Angleterre et l’Ecosse (hors urgences) :

  • 6 semaines pour les diagnostics et les tests à partir du moment où ils sont demandés par le médecin généraliste ou par le médecin spécialiste.
  • 12 semaines pour un rendez-vous avec un médecin spécialiste à partir du moment où le patient est référé par son médecin généraliste.
  • 18 semaines entre le moment où le patient est référé par son médecin généraliste et le commencement de son traitement prescrit par le spécialiste.

Au pays de Galles, 95% des soins hospitaliers et ambulatoires doivent démarrer dans un délai de 26 semaines et 100% des soins doivent démarrer dans un délai de 36 semaines.

En Irlande du Nord, les objectifs sont les suivants : 50% des patients doivent être reçus sous 9 semaines pour les soins ambulatoires et 100% d’entre eux doivent être reçus sous 21 semaines. Concernant les soins hospitaliers, l’objectif en Irlande du Nord est que 50% des patients soient hospitalisés sous 13 semaines et qu’ensuite 100% d’entre eux soient hospitalisés sous 36 semaines.

En raison des pressions que subit le système de santé britannique (pénurie de médecins, pressions financières), les temps d’attente limite sont parfois dépassés. Ils tendent à être plus longs au pays de Galles que dans les autres pays du Royaume-Uni.

Il est important de préciser que ces temps d’attente ne s’appliquent pas aux urgences médicales pour lesquelles un autre objectif s’applique pour tout le Royaume-Uni : 95% des personnes entrant aux urgences doivent être déchargées ou prises en charge dans les quatre heures de leur arrivée.

Les hôpitaux du NHS ont toutefois du mal à atteindre cet objectif en raison des pressions continues sur le système de santé. Ces dernières années les performances ont baissé graduellement. En Angleterre par exemple, 11,6% des patients passaient plus de quatre heures aux urgences en 2017/2018. L’attente est généralement plus longue pendant les mois d’hiver.

Médicaments

Les médicaments prescrits par ordonnance sont gratuits partout sauf en Angleterre. Un frais fixe de 9 livres sterling s’applique pour chaque médicament prescrit, à chaque renouvellement, et quel que soit sont coût réel. Ce tarif forfaitaire augmente annuellement. Certains médicaments prescrits font exception et restent gratuit, comme par exemple la pilule contraceptive. Certaines catégories de personnes sont exonérées (femmes enceintes, enfants, personnes de plus de 60 ans, personnes avec une condition médicale spécifique…). Plus d’informations sur la page Prescription costs du site du NHS anglais.

Soins dentaires et optiques

Les soins dentaires et optiques sont payants au Royaume-Uni mais chaque pays applique des tarifs différents. Les catégories de la population exonérées diffèrent également selon les pays.

Par exemple, les examens dentaires et ophtalmologiques sont gratuits pour tous en Ecosse mais pas dans le reste du Royaume-Uni où ils sont uniquement gratuits pour certaines catégories de la population. Plus d’informations sur les barèmes dentaires en vigueur sur les sites internet des services de santé anglais, écossais, du pays de Galles et de l’Irlande du Nord.

Certaines catégories de la population bénéficient de soins optiques gratuits ou de coupons pour les aider dans leurs achats de lunettes ou de lentilles de contact prescrites pas un opticien du NHS. La valeur des coupons et les catégories de personnes qui sont éligibles varie dans chaque pays du Royaume-Uni. Plus d’informations dans les rubriques soins ophtalmologiques du site internet du NHS anglais, du pays de Galles, de l’Ecosse et de l’Irlande du Nord.

Contactez-nous

Appelez-nous

+33 (0)2 3088 0520
Nous sommes joignables du lundi au vendredi de 9 h à 17h (GMT).

Demandez votre-comparatif

Demandez votre comparatif

Remplissez un formulaire de demande d’assurance et nous vous rappellerons.

Nos partenaires

Nous établissons des partenariats avec des compagnies reconnues pour leur expertise et leur expérience dans le marché des assurances pour expatriés. Toutes les sociétés d’assurances internationales avec lesquelles nous travaillons ont des solutions pour les particuliers et les entreprises. En savoir plus sur nos partenaires.

home_partners

Derniers tweets

Derniers articles

Brexit : Quel impact sur les Français au Royaume-Uni ?

Cet article répond aux questions qu’un expatrié ou futur expatrié au Royaume-Uni peut se poser sur l’impact concret du Brexit sur sa situation.

Une taxe santé pour les longs séjours au Royaume-Uni

Les étrangers allant au Royaume-Uni pour un séjour de plus de 6 mois doivent payer l’Immigration Health Surcharge. Les Européens sont eux aussi concernés.

7 bonnes raisons de souscrire une assurance médicale internationale

Pour un expatrié, avoir une couverture médicale internationale n’est pas un luxe, mais plutôt une nécessité car elle permet de bénéficier d’une bonne prise en charge médicale, quel que soit le pays où l’on s’installe. Voici les principaux avantages d’une assurance...

Coronavirus: Les assurances santé internationales couvrent-elle le Covid-19 ?

De nombreuses personnes nous ont contactés ces dernières semaines pour nous demander si les assurances santé internationales les couvriraient au cas où elles contracteraient le coronavirus Covid-19. En un mot, la réponse est oui. Mais la situation est un peu plus...