Article mis à jour le 9 juillet 2019.  

Face au climat d’indécision politique autour du Brexit, la population européenne au Royaume-Uni se questionne sur son sort. Quelles seront les conséquences du Brexit pour les trois millions d’Européens dont 300 000 Français vivant en Angleterre, au Pays de Galle, en Ecosse et en Irlande du Nord ? Leurs droits sociaux seront-ils réduits ? Quelles démarches administratives devront-ils effectuer pour régulariser leur situation ? Et qu’en est-il des européens ayant le projet de s’installer au Royaume-Uni ?
Cet article répond aux questions les plus courantes qu’un expatrié ou futur expatrié peut se poser sur l’impact concret du Brexit sur sa situation, en prenant pour exemple un Français se questionnant sur son statut en Angleterre (mais il est important de rappeler que le Brexit concerne toutes les nations composant le Royaume-Uni, donc également les habitants du Pays de Galle, de l’Irlande du Nord et de l’Ecosse).

 

Brexit

La sortie du Royaume-Uni de l’UE était originellement prévue pour le 29 mars 2019. Mais suite au double rejet par le parlement britannique de l’accord sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE, conclu entre l’ex-première ministre Theresa May et l’Union européenne, le Brexit a été repoussé une première fois au 12 avril 2019 puis au 31 octobre 2019.

Ce délai donne le temps au parlement britannique de parvenir à un nouvel accord sur les conditions du départ du Royaume-Uni de l’UE. L’option d’un départ sans accord (no deal Brexit) est toujours possible.

Ce climat d’incertitude autour du Brexit a suscité une vague d’inquiétude au sein de la population européenne au Royaume-Uni. Cependant, quelle que soit l’issue du Brexit, le droit pour les citoyens européens déjà installés au Royaume-Uni de rester dans ce pays n’est pas remis en cause. No deal ou pas, le gouvernement britannique a indiqué clairement que « le Royaume-Uni continuera le programme européen de régularisation (EU Settlement Scheme) pour les Européens résident au Royaume-Uni en date du 29 mars» (le document, rédigé il y a quelques semaines, indique le 29 mars comme date du Brexit, mais ces informations s’appliquent tout autant aujourd’hui avec un Brexit repoussé au 31 octobre 2019). Cela signifie que même si le pire scenario se présente, les Européens habitant au Royaume-Uni ainsi que ceux s’y installant avant le Brexit gardent le droit d’y rester indéfiniment avec les mêmes droits que les citoyens britanniques : droit de séjourner au Royaume-Uni, d’y chercher un emploi, d’y travailler sans permis de travail, et d’y jouir d’une égalité d’accès aux soins de santé, aux pensions de retraite et autres prestations sociales.

Pour les Européens résidant actuellement en Angleterre, il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir, ils ne seront pas expulsés : il suffit de régulariser leur statut.

L’incertitude demeure plutôt pour les Européens souhaitant s’installer en Angleterre : la date du Brexit étant désormais incertaine, la principale question est de savoir quand ils peuvent s’installer en Angleterre avec les mêmes conditions migratoires qu’avant le Brexit.

Chronologie du Brexit

23 juin 2016 : Référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. 52% des Britanniques votent « Leave » (quitter l’UE).

29 mars 2017 : Le Royaume-Uni notifie officiellement aux autres Etats européens son retrait de l’UE en activant l’article 50 du traité de Lisbonne. A compter de cette date, le processus de retrait de l’UE commence et les négociations durent deux ans. Le départ du Royaume-Uni de l’UE est fixé au 29 mars 2019.

14 novembre 2018 : La première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, et l’Union européenne signent un accord sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE.

15 janvier et 12 mars 2019 : les parlementaires britanniques rejettent majoritairement l’accord sur le Brexit.

13 mars 2019 : Le parlement britannique vote contre une sortie de leur pays de l’UE sans accord.

14 mars 2019 : Le parlement britannique vote en faveur d’un report de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne (activation de l’article 50 du traité de Lisbonne en commun accord avec l’UE).

21 mars 2019 : L’UE accepte de reporter le Brexit en proposant deux dates : le 22 mai 2019 si l’accord sur le Brexit est validé par le parlement Britannique ou le 12 avril 2019 si cet accord n’est pas validé.

27 mars 2019 : Les parlementaires britanniques ont voté sur huit alternatives possibles à l’accord conclu entre Theresa May et l’Union européenne.

12 avril 2019 : Le Brexit est repoussé une première fois au 12 avril 2019.

31 octobre 2019 : A défaut d’accord sur les conditions du départ du Royaume-Uni de l’UE, le Brexit est repoussé une deuxième fois au 31 octobre prochain. 

Je suis citoyen d’un pays membre de l’UE et je vis actuellement en Angleterre. Quelles sont les conséquences du Brexit dans mon cas ?

Si vous résidez au Royaume-Uni, la condition pour continuer à jouir de vos droits dans ce pays après le Brexit est de régulariser votre statut migratoire (EU Settlement Scheme). Pour cela, vous devez faire la demande d’un nouveau statut de résidence : soit le statut de résident établi (settled status), soit le statut de résident provisoire (pre-settled status).

  • Je vis en Angleterre depuis plus de cinq ans au moment de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’UE :
    Si à la date du 31 décembre 2020 (ou le 31 octobre si le Royaume-Uni quitte l’UE sans accord), vous résidez légalement et de manière continue au Royaume-Uni depuis au moins cinq ans vous devez demander le statut de résident établi. Vous bénéficiez des mêmes prestations dont jouissent les citoyens britanniques de manière illimitée tant que vous ne quittez pas le Royaume-Uni pendant plus de cinq années consécutives. Si vous quittez le Royaume-Uni pendant cinq ans ou plus et y retournez post-Brexit, votre statut sera celui des citoyens de l’UE selon les nouvelles règles migratoires en place.
  • Je vis en Angleterre depuis moins de cinq ans au moment de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne : 
    Si à la date du 31 décembre 2020 (ou le 31 octobre 2019 si le Royaume-Uni quitte l’UE sans accord), vous vivez au Royaume-Uni depuis moins de cinq ans, vous devez demander le statut de résident provisoire. Cela vous permet de rester jusqu’à ce que vous ayez atteint cinq ans de résidence au Royaume-Uni, et ensuite demander le statut de résident établi. Vous devez attendre d’avoir vécu six mois consécutifs au Royaume-Uni avant d’introduire votre demande de résidence provisoire.

Cette vidéo réalisée par le gouvernement britannique résume les formalités administratives autour de la demande de nouveau statut de résidence pour un européen au Royaume-Uni :

  • Quand et comment faire sa demande de résidence au Royaume-Uni ?

La demande se fait en ligne, sur le site du EU Settlement Scheme, opérationnel depuis le 30 mars 2019. La date butoir pour faire sa demande de nouveau statut de résidence est fixée au 30 juin 2021.

Le formulaire contient trois sections principales : prouver son identité et sa nationalité, répondre à des questions sur sa résidence au Royaume-Uni et répondre à des questions sur d’éventuelles condamnations pénales ou actes de terrorisme. Ceux qui ont déjà un document de résidence permanente ou d’indefinite leave to remain peuvent l’échanger contre leur document de résident établi.

Initialement, cette démarche de régularisation devait être payante. Le gouvernement britannique a ensuite décidé qu’elle serait gratuite, sur demande de l’association the3million, qui milite pour les droits des trois millions d’européens vivant au Royaume-Uni.

Le site internet d’application en ligne se veut très simple d’utilisation et automatique : il a vocation à permettre d’obtenir son statut de résidence sans avoir à se déplacer se chez soi. Toutefois, quelques dysfonctionnements sont constatés depuis la mise en ligne de ce service. Environ une personne sur cinq faisant son application en ligne doit par la suite envoyer son document d’identité pour vérification ou apporter d’autres preuves de sa résidence au Royaume-Uni.  Malgré la gratuité de la candidature au statut de résident, les frais d’envoi de ces documents ne sont pas remboursés.

De plus, l’application mobile permettant de scanner son document d’identité est actuellement uniquement disponible sur les appareils Android et pas encore sur les appareils Apple.

Pour les personnes n’ayant pas d’accès à un ordinateur ou à un smartphone, le gouvernement britannique a annoncé que de nombreux bureaux seraient ouverts à travers le pays pour faire son application en personne. Cependant, à l’heure actuelle, seuls 51 bureaux sont en place. (Voir la liste des bureaux d’application au EU Settlement Scheme.)

 

  • Les membres de ma famille ne vivant pas au Royaume-Uni pourront-ils me rejoindre ?

Voici ce qu’explique le gouvernement britannique dans sa page d’information pour les citoyens européens résidant aux Royaume-Uni :

Les membres proches de votre famille peuvent venir vivre avec vous au Royaume-Uni s’ils vous rejoignent avant le 31 décembre 2020. Ils devront faire leur application au EU Settlement Scheme comme tout autre citoyen européen vivant au Royaume-Uni.

Si le Royaume-Uni quitte l’UE avec un accord, les membres proches de votre famille peuvent vous rejoindre après le 31 décembre 2020 si les deux cas suivants s’appliquent :

  • Votre relation avec eux existait avant le 31 décembre 2020
  • Votre relation existe toujours lorsqu’ils font leur demande pour vous rejoindre

Si le Royaume-Uni quitte l’UE sans accord, la date butoir pour y faire venir les membres proches de sa famille est le 29 mars 2022.

Si votre relation commence après le 31 décembre 2020, vous ne pourrez pas les faire venir dans le cadre du EU Settlement Scheme. Ils devront faire leur application par un autre moyen, par exemple une demande de visa de famille.

Les enfants nés au Royaume-Uni pendant que vous y résidez deviennent automatiquement des citoyens britanniques.

 

Dois-je m’inquiéter de mon statut d’Européen en Angleterre après le Brexit ?

Une partie de la population européenne vivant au Royaume-Uni s’inquiète de ce nouveau statut de résidence. La première inquiétude est la suivante : s’il faut faire une demande de résidence, n’y a-t-il pas un risque de rejet de sa demande et donc de ne plus pouvoir être en règle au Royaume-Uni ?

Comme indiqué plus haut, la candidature au EU Settlement Scheme a pour vocation d’être simple et rapide. Malgré quelques dysfonctionnements, la plupart des Européens résidant au Royaume-Uni ne devraient pas rencontrer de problème majeur pour obtenir leur nouveau statut de résidence.

Cependant, certains experts en migration s’inquiètent que des centaines de milliers d’européens risquent quand même de rencontrer des difficultés dans leurs démarches de régularisation de leur statut de résidence au Royaume-Uni (article du Guardian de décembre 2017).

Selon les experts en migration de l’université d’Oxford, le type de personnes qui risquent de se retrouver exclues après le Brexit sont les populations les plus vulnérables comme par exemple : celles qui ne peuvent apporter la preuve qu’elles vivent légalement au Royaume-Uni depuis cinq ans, les personnes âgées vivant dans un état de relative pauvreté et qui n’ont pas de preuve récente qu’elles ont travaillé au Royaume-Uni, les personnes travaillant ‘au noir’, les personnes n’ayant pas accès à un ordinateur, celles qui ne comprennent pas suffisamment bien l’anglais pour pouvoir faire leur demande en ligne, celles qui pensent qu’elles ne sont pas éligibles, celles qui ne savent pas qu’elles doivent faire cette demande ou encore celles qui comptabilisent des absences significatives mais justifiées du Royaume-Uni.

Il y a également un certain flou autour de l’exigence de détenir une assurance maladie complète pour certaines catégories de personnes. Plus d’informations dans notre article sur la comprehensive sickness insurance

Outre ces critiques sur la forme, certains groupes remettent également en cause le bien-fondé de ce processus d’application au nouveau statut de résidence.

L’association the3million s’inquiète entre autre que :

  • Le settled status (résidence établie) se base sur la loi d’immigration britannique et déplace les citoyens européens dans “l’environnement hostile” (expression utilisée pour qualifier les mesures mises en place pour décourager l’immigration illégale). the3million propose à la place que les droits des citoyens européens au Royaume-Uni soient protégés par un traité entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.
  • Le settled status ne gère pas le cumul des retraites, de sécurité sociale ou autres prestations sociales avec les autres pays européens. Après le Brexit, un citoyen européen vivant au Royaume-Uni risque donc de perdre certains de ses droits européens.
  • Le droit de faire venir des membres de la famille proches après que le Brexit devient pleinement effectif sera perdu ou réduit.
  • Les contrôles systématiques sur les antécédents criminels proposés sont illégaux dans le cadre de la législation européenne
  • Le rejet d’une demande signifie qu’un individu peut immédiatement devenir immigrant illégal, ce qui peut se traduire par une perte d’emploi, de permis de conduire, une fermeture des comptes bancaires et autres conséquences.
  • Il n’existe pas de garantie que les règles ne changeront pas durant la vie des citoyens européens au Royaume-Uni.

Une chose est sûre, c’est que le gouvernement britannique affirme que les Européens vivant au Royaume-Uni conserveront leurs droits sur le territoire britannique (quelle que soit l’issue du Brexit) et qu’il n’y aura pas de différence de traitement entre eux et les Britanniques. Mais bien qu’un Européen vivant en Angleterre pourra avoir sa situation régularisée et pourra y vivre avec les mêmes droits qu’un citoyen anglais, il risque cependant de perdre certains de ses droits européens en Angleterre tels que les droits de cumul de prestations sociales ou de faire venir les membres de sa famille après que les lois post-Brexit seront en place. Comme vu ci-dessus, l’association the3million s’inquiète également qu’il n’existe aucune garantie que les règles resteront inchangées dans le futur.

 

Qu’est-ce qui change si je m’installe au Royaume-Uni après le Brexit ?

Les conditions d’entrée et de résidence au Royaume-Uni pour les Européens post-Brexit ne sont pas encore définies.

Il y a quelques mois, le Bureau de l’intérieur britannique précisait qu’un nouveau cadre juridique en matière d’immigration serait formulé avant la fin de la période de transition (date désormais incertaine) :

« Ce cadre juridique respectera notre engagement de renforcer le contrôle des frontières et de répondre aux préoccupations du public concernant les conséquences d’une immigration non contrôlée en provenance de l’UE sur les emplois, les salaires et les services publics. Cependant, quitter l’UE ne signifie pas la fin des migrations entre l’UE et le Royaume-Uni. Le nouveau cadre juridique sera donc conçu de manière à soutenir l’économie britannique, permettre aux entreprises et aux forces de travail des secteurs publics clés tels que le National Health Service d’accéder aux compétences dont ils ont besoin et de renforcer notre relation commerciale avec nos partenaires européens et mondiaux. »

Tout en rassurant que « quitter l’UE ne signifie pas la fin des migrations entre l’UE et le Royaume-Uni », ce texte laisse à entendre que la nouvelle politique migratoire sera conçue avec l’intérêt britannique en priorité.

 

Quels sont mes droits sociaux si je vais au Royaume-Uni après le Brexit ?

Les droits sociaux et l’accès au service national de santé britannique (NHS) pour les travailleurs européens qui iront au Royaume-Uni après le Brexit ne sont pas clairs à l’heure actuelle. Tout dépendra des nouveaux accords que le Royaume-Uni aura signés avec l’Union européenne et avec chaque pays européen. En attendant, nous pouvons toutefois nous avancer sur quelques pistes de réponse.

  • Concernant les résidents :

Concernant les Européens qui arrivent au Royaume-Uni post-Brexit, puis qui acquièrent la résidence, on peut légitimement prendre pour point de comparaison le statut actuel des résidents non-européens au Royaume-Uni : tous ont accès aux mêmes droits que les Britanniques (dont l’accès au NHS, le service de santé public britannique), sauf le droit de vote aux élections générales.

Quel que soit le nouveau statut des nouveaux résidents Européens au Royaume-Uni post-Brexit, ils devraient logiquement avoir au moins les mêmes droits sociaux que les non-Européens résidents au Royaume-Uni.

  • Concernant les non-résidents :

En revanche, le droit d’accès gratuit au NHS pour les Européens voyageant au Royaume-Uni pour des vacances ou séjours temporaires peut changer : actuellement, les Européens peuvent utiliser leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) pour bénéficier de la santé gratuite lors de leurs déplacements dans les différents pays de l’Union européenne. Au moment de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’UE, et si aucun accord particulier n’est conclu, la CEAM ne sera plus valable dans ce pays et les voyageurs européens devront se munir d’une assurance santé privée (à moins que le Royaume-Uni signe d’autres accords avec l’UE).

Par ailleurs, les non-Européens en séjour temporaire de plus de six mois au Royaume-Uni doivent payer une taxe santé pour accéder au service public de santé britannique. Les Européens devront peut-être s’y acquitter également après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Attention, le scénario ci-dessus envisage uniquement le cas où le Royaume-Uni quitte l’UE sans devenir membre d’autres organisations européennes. L’autre scénario possible est que le Royaume-Uni rejoigne l’Espace économique européen (EEE) ou l’Association européenne de libre-échange (AELE) ou signe des accords spécifiques avec l’UE : la Suisse et les pays de l’EEE/AELE (Islande, Norvège, Liechtenstein) ne sont pas membres de l’UE mais font partie des pays où la CEAM est valable. Si le Royaume-Uni a un statut similaire à ces pays, la carte européenne d’assurance maladie y sera probablement toujours valable pour les voyageurs Européens allant au Royaume-Uni (ou les Britanniques voyageant dans des pays de l’UE).

Le Royaume-Uni peut également signer des accords individuels avec chaque pays européen ; des règles différentes, plus ou moins favorables pour chaque population, pourraient donc être appliquées au cas par cas.

 

Un traitement de faveur pour les Français au Royaume-Uni après le Brexit ?

Peu après le référendum sur le Brexit en 2016, certains observateurs prédisaient que le Royaume-Uni signera des accords plus favorables avec les pays avec lesquels il entretient une forte coopération (par exemple l’Allemagne et la France) et appliquera des règles plus strictes avec les pays perçus principalement comme des sources d’immigration (les pays d’Europe de l’Est notamment).

Concernant la France et le Royaume-Uni, les échanges économiques entre les deux pays sont importants : la France est le troisième partenaire économique du Royaume-Uni derrière les États-Unis et l’Allemagne.

La France compte également l’une des plus fortes populations de Britanniques expatriés, avec 400 000 Britanniques établis sur son territoire. Il est donc envisageable que la Grande-Bretagne cherche à négocier des accords spéciaux avec la France, afin de préserver la qualité de ses relations bilatérales, ses intérêts et ceux de sa population vivant en France. Dans ce cas, les Français allant au Royaume-Uni post-Brexit bénéficieraient également d’un traitement particulier.

Nous précisons que ceci n’est qu’un scénario spéculatif et qu’il faudra attendre la fin des négociations sur le Brexit pour être fixés sur le sort des Français et des autres Européens allant au Royaume-Uni après le Brexit. Nous continuerons à mettre cet article à jour avec les nouvelles informations disponibles.


Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à suivre Expat Assure sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour ne pas manquer d’autres infos sur l’expatriation et la protection sociale des expatriés.

145 Commentaires

  1. David Bouaziz

    Bonjour et merci pour cet article, particulièrement rassurant dans un climat d anxiété provoqué par le possible retrait du Royaume Uni de l Europe. Surtout quand nous y vivons.
    Merci encore,
    David

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Merci pour votre retour positif David, c’est toujours très encourageant de voir que nos articles sont utiles aux personnes qui les lisent. N’hésitez pas à le partager avec des personnes de votre entourage qui sont concernés par le Brexit! Bien cordialement, Lisa

      Réponse
  2. C. Rivet

    Je vis, travaille et paye mes impots en Angleterre depuis 23 ans , votre site est le seul qui m’ai donne quelques reassurance pour le futur Merci

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Merci pour votre commentaire positif! Nous nous sommes en effet efforcés d’analyser la situation en nous focalisant sur les faits plutôt que d’agiter les peurs ! N’hésitez pas à partager l’article avec d’autres expats de votre entourage que peuvent être intéressés. Très bonne journée!
      Lisa

      Réponse
    • Charles

      De meme. Je suis établie en Angleterre et je paie une très large portion d’impôt depuis 22 ans, j’ai investi dans deux propriétés, ma vie est ici. Déçu de ce vote.

      Réponse
    • Mimi

      Je vis depuis plus 13 ans en Angleterre et je suis française je n’est pas le droit comme les autres citoyens Anglais de partire en vacances plus de deux semaines est ce que c’est normal.

      Réponse
      • Lisa Expat Assure

        Bonjour,
        Si vous avez des questions d’ordre légal, nous vous conseillons de contacter le Citizen Advice Bureau de votre localité. https://www.citizensadvice.org.uk/
        Bien cordialement,

        L’équipe d’Expat Assure.

        Réponse
        • Mimi

          Merci de m’avoir répondu c’est très gentil a vous

          Réponse
  3. Clémentine

    Je me dis que je dois vraiment pas avoir de chance : en effet j’ai le projet de m’installer à Londres (études) depuis 1 an, et je dois m’installer pour septembre. Donc en gros j’ai le PIRE timing.

    Réponse
    • Louloudi

      Bonjour et merci pour votre article.idem pour nous , installation prévue
      en septembre on est découragé et on a peur de
      cette histoire de brexit. Mais c est pour une opportunité professionnelle. On a peur qu’ on nous disent de repartir…merci en tout cas pour un des seuls article des moins négatif. Thanks !

      Réponse
  4. Alain

    Bonjour,
    Je suis davantage inquiet pour le systeme de retraite qui en cas de Brexit n’a pas de chance de s’harmoniser, mais pourrait-il s il vous plait restreindre ses prestations envers les citoyens non britanniques qui y ont cotise?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Alain,
      Les droits sociaux au Royaume-Uni sont les mêmes pour tous les résidents, quelle que soit leur nationalité (en effet, il n’y a pas de raisons qu’un non-Britannique payant les mêmes cotisations sociales qu’un Britannique ait des prestations sociales réduites). La logique veut donc qu’en cas de Brexit, les prestations de retraite britanniques pour les résidents européens au Royaume-Uni restent inchangées. Un sujet d’inquiétude toutefois, concerne le transfert des cotisations de retraites vers un autre pays européen (les citoyens de l’UE peuvent transférer leurs droits à la retraite d’un pays européen à l’autre). Par exemple, si le Royaume-Uni quitte l’UE, un expatrié Français qui a cotisé au Royaume-Uni et qui veut retourner en France peut se demander s’il pourra se faire transférer ses droits à la retraite. Cette facilité pourrait disparaître en cas de Brexit mais il est impossible de s’avancer sur la question car rien n’a été discuté. Nous en saurons plus dans deux jours!

      Réponse
      • Alain

        Bonjour, Avez vous de nouvelles informations concernant les européens ayant contribué à la retraite au UK et qui vivent en dehors du UK ? Transfert de retraites et CQ? Merci !

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Bonjour,
          Bien que la perspective d’un “No deal Brexit” soit de plus en plus probable, il est impossible de connaître les conséquences concrètes du Brexit sur les retraités tant que les discussions ont encore cours.
          Il faudra continuer à suivre de près l’actualité !

          Bien cordialement,

          L’équipe d’Expat Assure

          Réponse
      • Cecile Trow

        Meme avant le Brexit, ayant demandé ce qui se passerait pour ma retraite si je rentrais en France, la réponse reçue a été qu’ils feraient tout leur possible pour me rendre le transfer aussi difficile que possible. J’ai cotisé depuis 1979. Je pense me débrouiller sans retraite.

        Réponse
      • San

        Bonjour, je travaille et m’installe en Angleterre à la fin du mois. Et ma famille me rejoins fin juin.Quand est il pour la scolarisation des enfants? Cordialement,

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Bonjour,

          Si vous êtes résidents en Angleterre, vous ne devriez pas avoir de problème pour scolariser vos enfants.

          Bien cordialement,

          Lisa à Expat Assure

          Réponse
        • Abid

          Bonjour,
          Puis je vous contacter en privé ?

          Réponse
  5. Emmanuelle

    Merci pour cet article qui me rassure un peu, je me voyais déja plier bagages!

    Réponse
  6. diaby

    bonjour nous prévoyons de sintaller a manchester j’ai peur du futur condition brexit pouvez vous nous éclaircir davantage sur notre futur départ. ..les nouvelles conditions d’entrée. merci

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Diaby,

      Il est très difficile de savoir aujourd’hui quelles vont être les nouvelles conditions d’entrée au Royaume-Uni pour les Européens. L’article 50 du traité de Lisbonne, qui encadre la sortie d’un pays de l’UE prévoit une période de deux ans pour préparer son départ. C’est durant cette période que vont se décider logiquement les nouvelles conditions d’entrées des Européens au Royaume-Uni, il est donc trop tôt à ce stade d’avoir des réponses concrètes à toutes ces interrogations.

      Réponse
  7. Nagham

    Merci pour c’est article plutôt rassurant

    Réponse
  8. Mamo monnet

    B9njours je suis mère celibataire je vivais en Angleterre pendant 1 ans et je suis revenu en france depuis 2 ans j’attends que mon fils est l’age d’entrée a l’école maternelle pour mis installer penser vous que j’aurai plus de mal voir casiment impossible pour une mère célibataire sans emploi?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Il est encore trop tôt pour répondre à votre question car le gouvernement britannique n’a pas encore mis en place les nouvelles règles post-Brexit et n’a pas encore notifié son retrait de l’UE. Pour le moment, la situation reste donc exactement la même qu’avant le Brexit.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
  9. Missuk

    Je vis à Londres depuis 8 ans. J’étais sûre qu’on ne quitterait pas l’Europe mais comme quoi la vie est pleine de surprises… Déçue mais rassurée en même temps grâce à votre article!

    Réponse
  10. Noreen

    Bonjour,

    Je fais des allers retour frequent pour voir ma famille, je suis un peu Perdue.
    Je suis francaise et je me suis mariee ici a londres. Mon conjoint a un visa de conjoint de ressortissant francais. (EEA) est ce qu’il faudra prendre un visa pour mon conjoint s’il veut voyager en France et moi meme pour revenir a londres dois-je prendre un visa?
    Jusque la nous n’avions pas eu besoin de cela.

    Merci d’avance pour votre reponse

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Noreen,

      Les détails pratiques des statuts des étrangers n’ont pas encore été définis. Personne n’a donc la réponse à votre question pour le moment. Une fois que le gouvernement britannique aura défini quelles seront les modalités concrètes du Brexit pour les étrangers, nous en saurons plus. En attendant, sachez que le Royaume-Uni n’a pas encore notifié officiellement son retrait de l’UE et la situation reste donc exactement la même qu’avant le Brexit.

      Réponse
  11. viviane

    bonjour, merci pour cet article ! du coup, je me pose la question “a partir de quand cela prendrait effet ?” si nous avancons notre départ de deux mois pour newcastle, en juillet plutot qu’en septembre, est ce que nous ferons partis des francais immigrés avant le brexit ? MERCI

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Viviane,
      Le Royaume-Uni doit d’abord notifier officiellement son retrait de l’UE (ce qui n’a pas encore été fait) et à partir de là, le Royaume-Uni aura un délai de deux ans pour quitter l’UE. Vous pouvez donc vous installer à Newcastle en Septembre voire après, avec le même statut qu’un Européen s’installant dans un autre pays d’Europe. Tant que le processus de départ du Royaume-Uni de l’UE, vous aurez au moins deux ans où la situation sera exactement la même que pre-Brexit.

      Réponse
      • Lala

        Bonjour,

        J’aime beaucoup cette réponse car je me posait la même question, et m’attendais à cette réponse mais sans certitude.

        Merci.

        Réponse
  12. milian

    merci pou cet article qui rassure sur les évènements d’aujourd’hui, espérons que la suite sera comme celle que vous envisagez….

    Réponse
  13. Sali

    J’ai traille au Royaume Uni pendant 15 ans, j’ai 2 enfants scolarise en Angleterre, et je m’inquite pour leur futur, notammenet leur scolarisation universitaire. pensez vous qu’il risque d’avoir des changement possible ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Sali,
      Normalement, les personnes déjà résidentes en Angleterre n’ont pas de souci à se faire car les éventuels changements de statut des étrangers ne seront pas rétroactifs et concerneront uniquement les nouveaux migrants.

      Réponse
  14. KALONJI

    Bonjour!
    Je suis déjà ici au Ryaume Uni ça fait 2 semaine, je travail deja, je voudrais savoir mais ma femme et mes enfants son encore en France et je compte les amner pour que je m’installe ici, comme vous aviez dit que le processus de negotiation prendra deux ans.Ma question est de savoir quanr Es ce que la loi debutera d’etre appliquer pour les immigrants venant de l’UE? Ceux qui etaient ici avant la Brexit sereaint aussi victime de cette loi? Si cela est possible esque la loi pour etre rectoactif? Es que apres six mois avant le deux ans prevu par la loi, il est possible d’appliquer pour le residence ? Merci.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, il est impossible de savoir à quel moment les changements du Brexit commenceront à être appliqués car le gouvernement britannique n’a pas encore engagé avec l’UE le processus de retrait. Dès que ce processus sera enclenché, le Royaume-Uni aura deux ans pour quitter l’UE. Concernant les détails des nouvelles lois mises en place, il faudra attendre de voir ce qui aura été défini entre le Royaume-Uni et l’UE. Mais quels que soient les changements, ceux-ci ne seront pas rétroactifs, comme expliqué ci-dessus : les personnes installées au Royaume-Uni avant le Brexit ne seront pas affectés par les nouvelles règles migratoires. Bien cordialement, L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  15. Charles M.

    Bonjour et merci pour votre article qui est rassurant.
    Ma situation est plus particulière que la plupart des autres résidents. Je suis au Royaume Uni depuis près de 40 ans! Marié à une Britannique depuis, un fils et petit fils (plus Anglais que Français …). De plus j’ai toujours travaillé en GB. J’ai malgré tout, toutes ces années, conservé ma nationalité Française. Il est maintenant curieux de m’inquiéter de savoir si à l’avenir je n’aurai pas accès au NHS ou des problèmes pour résider ici. Paradoxalement, je viens juste de toucher ma “State Pension” et possède un “Bus Pass” … Merci encore pour votre article qui me rassure et m’indique que je n’aurai pas à faire toutes les démarches et prendre la nationalité Anglaise.
    Bien cordialement. Charles

    Réponse
  16. klara

    je ne sais pas d’ou provient cet optimisme totalement injustifié. Le gouvernement britannique n’indique jusqu’a present aucun traitement favourable envers quelque pays qu’il soit. De plus, je ne sais pas d’ou vous obtenez ce sentiment que l’access au NHS restera intacte, c’est la raison majeure derriere le Brexit: les etrangers syphonent le systeme medical, ainsi que les ‘benefits’.. Je m’attends au pire, et cela apres 26 ans dans ce pays.
    C’est pour cela que pres de 3,000,000 de citoyens des pays de l’Europe postuleront a la nationalité britannique, car rien n’est garanti
    Il est totalement naif de penser que tout ira bien pour nous car on est francais, on est détesté autant que les polonaise, faut arreter de se leurer

    Réponse
  17. Quentin

    Donc si je comprend bien si je m’installe en Angleterre avec mon mari et les enfants en septembre 2017 tout ira bien ? Nous sommes français voulant s’expatrier.
    Merci pour votre article qui est vraiment complet et très intéressant

    Réponse
    • claire

      Quentin, réfléchissez avant de prendre votre décision. Avez vous considéré d’autres pays plutôt que l’ Angleterre? Après 26 ans à Londres il est clair que le pays dont je suis tombée amoureuse a l’époque n’est plus le même. Je m’ inquiète du sentiment europhobe de plus en plus présent qui je pense rendra trouver un emploi en temps que citoyen d’un pays de l’Union Européenne surement difficile a cause des sentiments xénophobes qui vont croissant. Pensez aussi a la santé de vos enfants, plus d’opérations mineures avec le NHS a moins que votre vie soit en danger (une amie ne pouvait plus marcher a cause d’un ongle incarné, effectivement sa vie n’était pas en danger donc elle a eu uniquement des antibiotiques pour éviter une infection. Elle a dû aller chez un médecin privé pour avoir l’ opération lui permettant de remarcher confortablement. Pensez également au logement: A Londres £1,000 par mois de loyer ne vous donneront qu’un appartement minuscule d’une chambre en zone 3.
      Je serais vous je passerais quelques semaines a faire des recherches sur le terrain pour vous aider à prendre votre décision en toute connaissance de cause.
      Bonne chance pour l’ avenir à toutes votre famille

      Réponse
  18. Barbara

    Bonjour et merci pour votre site si utile.
    Voila, j’ai une question a laquelle je n’arrive pas a trouver de reponse claire.
    Je suis francaise, mariee a un britannique depuis 10 ans.
    Nous residons en Coree du sud depuis 10 ans. Mon mari et moi souhaitons venir nous installer aupres de sa famille dans le kent car il souhaite reprendre des etudes pendant 1 an a compter de septembre 2017.
    Mon mari n’a plus reside en Angleterre depuis 19 ans.
    Quels sont mes droits secu (NHS) au regard de ma situation d’epouse ? Sont-ils automatiques des l’arrivee, dois-je resider un certain delais avant d’y avoir droit ou dois-je financer moi meme ma secu privee ? Dans ce cas, quels organismes ?
    Merci infiniement d’avance.

    Réponse
    • Jorien Expat Assure

      Bonjour,

      Nous vous remercions pour votre commentaire.
      Actuellement, à partir du moment où vous résidez de façon permanente en Angleterre vous pouvez bénéficier du NHS.
      Toutefois avec le Brexit, nous ne pouvons pas garantir que cela sera toujours le cas.
      Nous sommes spécialisés en assurance sante privées et nous serions ravis de pouvoir vous conseiller sur vos besoins.
      N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0)2 30 88 05 20

      Bien cordialement,

      L’Equipe d’Expat Assure

      Réponse
  19. Ribo

    Bonjour,

    Actuellement je vis en Angleterre depuis le 15 septembre 2017 et je retournerais en France le 15 août 2018 où pendant ce temps j’ai travaillé, payé mes taxes normalement, j’ai un compte en banque que je compte garder et un numéro national d’assurance.

    Je retourne en France pour mes études mais en septembre 2020 j’aimerai, à la fin de celles ci, retourner vivre en Angleterre.

    Savez vous comment ça se passe dans ce cas là ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      En regard des différentes informations disponibles actuellement, voici nos pistes de réponse :
      – Si vous avez le statut de résident permanent au Royaume-Uni, vous pouvez quitter le Royaume-Uni pendant maximum deux ans si vous souhaitez conserver votre statut de résident permanent.
      – Si vous n’avez pas encore le statut de résident permanent et souhaitez le demander, vous ne pouvez pas quitter le Royaume-Uni pendant plus de six mois (ou 12 mois dans certains cas particuliers).
      Il semble que vous risquez de perdre votre statut de résidence en Angleterre car vous allez quitter le Royaume-Uni pendant plus de deux ans. Toutefois, il existe un certain flou autour du niveau d’absence du Royaume-Uni justifié pour conserver son statut de résident et nous vous recommandons d’adresser votre demande à un spécialiste en immigration britannique.
      Veuillez noter également que la date à laquelle vous retournerez au Royaume-Uni sera encore dans le cadre de la période de transition (qui se termine le 31 décembre 2020). Sur sa page internet sur le statut des citoyens européens au Royaume-Uni, le gouvernement britannique indique : « Les ressortissants de l’Union européenne et leurs proches qui arrivent au Royaume-Uni durant la période de transition pourront y vivre, y travailler et y étudier comme c’est le cas actuellement, mais ils devront s’enregistrer auprès du Bureau de l’Intérieur s’ils souhaitent y résider durant plus de 3 mois. Des détails supplémentaires concernant ce programme d’enregistrement seront publiés dès que possible. »
      Nous espérons que ces pistes pistes de réponse vous soient utiles.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
  20. Nicolas

    Bonjour,

    Vivant encore actuellement en France, j’aurai aimé rejoindre mon amie qui est Anglaise.
    A la lecture de votre article détaillé et les commentaires, je comprends que les choses resteront figés , tout au moins jusqu’en Mars 2019… Toutefois, les incertitudes concernant l’avenir restent entières (résidence, système de santé, retraites etc)

    Je ne sais pas quoi faire…

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Malgré les incertitudes, une chose est sûre, les droits d’un européen au Royaume-Uni après le Brexit seront au moins égaux à ceux d’un résident non-européen au Royaume-Uni. (Une personne étrangère ayant le statut de résident au Royaume-Uni bénéficie des mêmes droits sociaux qu’un résident de nationalité britannique.)
      En espérant que cela vous aide à y voir plus clair.
      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  21. Angie Chap

    Merci de votre aide, l’article est apprécié mais pretty please vous pourriez juste changer “Angleterre” par Royaume-Uni dans tout l’article ? (Example : Dois-je m’inquiéter de mon statut d’Européen en Angleterre après le Brexit ?) Royaume-Uni et Angleterre ne sont pas interchangeables… Il y a beaucoup d’entre nous qui n’habitent pas en Angleterre mais en Ecosse, ou encore au Pays de Galles, voire en Irlande du Nord. Sérieusement on a encore moins l’impression d’exister, c’est soûlant. C’est déjà suffisamment dur depuis deux ans… Et souvent c’est comme si cette histoire de Brexit ne concernait que les Français en Angleterre. Merci d’avance à vos rédacteurs.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire ! La raison pour laquelle nous avons écrit « Angleterre » dans plusieurs endroits de l’article est que la majorité des personnes visitant notre site réside ou s’installe en Angleterre ; ce choix de terminologie leur permet de trouver notre article plus facilement. Nous sommes toutefois entièrement d’accord avec votre remarque et nous avons édité l’article et ajouté une précision sur le fait que le Brexit concerne tous les pays composant le Royaume-Uni.
      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  22. Manon

    Bonjour ! Je vis en Grande Bretagne depuis bientôt 4ans et vis avec mon compagnon qui est Britannique. Nous avions en projet de partir un ou deux ans dans un autre pays de l EU avant de revenir en GB, qui reste un backup puisque la famille de mon compagnon vit en GB. Pensez-vous que je puisse accumuler ces 4 années quand je reviendrai pour demander mon statut de résident où il faudra recommencer de 0? Merci beaucoup pour votre article, qui m à rassuré !

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour Manon,
      Merci pour votre commentaire !
      Pour avoir le statut de résident établi, il faut avoir résidé au Royaume-Uni pendant cinq années consécutives, qui se suivent. (Du coup 4 ans + interruption + 1 an n’est pas valable).
      Du coup il y a deux scenarios possibles:
      1) si vous quittez le Royaume-Uni pour vous installer dans un autre pays, et y revenez avant la date officielle du Brexit (29 mars 2019),vous pouvez demander le statut de résident provisoire pendant 5 ans et ensuite automatiquement devenir résident établi.
      2) Si vous quittez le Royaume-Uni et y revenez après la date officielle du Brexit, votre statut sera celui des citoyens de l’UE selon les nouvelles règles migratoires en place.
      Dans les deux cas, les années de résidence ne sont pas “cumulables” et utilisables à une date ultérieure.
      Mais cela n’empêche pas que quelque soit votre situation, vous aurez probablement la possibilité de redevenir résidente au Royaume-Uni (mais on ne connait pas les conditions).

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
  23. Rod

    Bonjour,
    J’ai travaillé en France pendant une dizaine d’années avant de m’installer en Angleterre il y a 8 ans. Je n’ai pas le projet de rentrer en France et m’inquiète au sujet de ma retraite. Dans le cas où aucun accord sur les retraites ne soit trouvé entre la France et l’Angleterre après Brexit et que je reste finir ma carrière ici, mes 10 années de cotisations en France sont elles perdues?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Malheureusement, nous n’avons pas les réponses à ces questions. Il faudra suivre de près l’actualité post-Brexit.
      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  24. Pierre

    Merci beaucoup pour cet article !
    Je suis de nationalité française et mon épouse est britannique. Nous vivons en France mais envisageons de nous installer en Angleterre en été 2019. Est-ce que le fait d’être marié à un ressortissant britannique facilite mon installation en Angleterre – ou cela n’a aucune influence ? Merci de votre réponse !

    Réponse
  25. Polle

    Bonjour,

    J’ai travaillé 23 ans en Grande-Bretagne (1985-2008). Je suis maintenant à la retraite en France. J’ai une pension de l’état (State Pension) et une pension privée anglaise correspondant à ces 23 années travaillées en GB. Si j’ai bien compris, en cas de “no deal” brexit, je risque de perdre ces 2 pensions? Ce serait une catastrophe financière pour moi!

    Merci de votre réponse.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Malheureusement nous ne pouvons vous donner plus d’éléments de réponse. Il faudra continuer à suivre de près l’actualité et l’évolution du Brexit.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  26. Marion

    Bonjour,
    Avec mom conjoint nous avons commencé à travailler en Angleterre en fevrier 2017. Nous cotisons également pour la retraite pensant pouvoir faire transférer nos fonds quand on rentrera en france.
    Selon cet article https://www.independent.co.uk/news/business/news/no-deal-brexit-uk-pensioners-eu-lose-access-says-government-a8505346.html
    Les anglais vivant et travaillant en Europe pourrait perdre leurs cotisations. Est ce qu’il en serait de meme pour un francais dans notre cas travaillant en UK souhaitant faire transférer ces fonds retraite en france. Est ce que les année cotiser en angleterre comptent ?
    Merci pour votre reponse

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de vous apporter des réponses à vos questions car à l’heure actuelle, tout est encore en débat et rien n’est scellé. Il faudra continuer à suivre de près l’actualité autour du Brexit.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  27. Lauranne

    Bonjour,
    Je vis á Londres depuis tout juste 5 ans maintenant. J’ai commencé á me renseigner sur les démarches á suivre pour acquérir le statut de Permanent Resident. Pensez-vous qu’il est toujours intéressant pour moi de faire cette demande maintenant sachant que:
    1) il semblerait que les démarches prennent environ 6 mois, ce qui me ménerait tout proche de la date de sortie en mars 2019
    2) il y a une possibilité pour que les nouvelles démarches mises en place en 2019 aient un cout, ce qui me ferait payer un nouveau montant en plus des £65 actuels
    Merci d’avance

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Si vous souhaitez avoir le statut de permanent resident pour ensuite l’échanger contre celui de résident établi ou directement demander le statut de résident établi est votre choix personnel et nous ne pouvons pas vous conseiller à ce sujet. Il peut cependant vous être utile de savoir que si vous détenez le document de résidence permanente, vous pourrez l’échanger gratuitement contre le document de résident établi et n’aurez pas à payer de nouveau montant.
      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  28. Karl

    Bonjour, bonsoir,

    J’ai prévu de m’installer en Angleterre en janvier 2019. Est-ce que je pourrais demander le statut de résident provisoire (pre-settled status) dès le 29 mars 2019? Ou vais-je devoir attendre quelque mois avant de faire ma demande?

    Merci d’avance.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Aux dernières nouvelles, le site internet d’application pour les statuts de résident provisoire et de résident établi sera fonctionnel en mars 2019. Vous pourrez donc faire votre demande dès que ce site sera en ligne et jusqu’au 30 juin 2021.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
  29. Karl

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre réponse, qui je l’avoue me rassure fortement.

    Réponse
  30. Leila

    Bonjour,

    J’ai vécu à Londres durant 5 ans entre 2012 et 2017, je souhaite repartir, en effet, j’ai du mal à me réinserer en France,
    Je reparts pour Londre en Janvier 2019, pensez vous que je puisse y vivre et travailler? je suis inquiete qu’on me demande de repartir après la pèriode de transition, Merci d’avance pour vos réponses,

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      La sortie officielle du Royaume-Uni de l’UE est fixée au 29 mars 2019. Si vous vous installez à Londres avant cette date, vous pouvez y rester indéfiniment avec les mêmes droits que les citoyens britanniques. Vous devrez effectuer votre demande statut de résident provisoire. Cela vous permettra de rester jusqu’à ce que vous ayez atteint cinq ans de résidence au Royaume-Uni, et ensuite demander le statut de résident établi.
      Bien cordialement,
      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
      • Leila Mekhennef

        Bonjour, je vous remerçie de tout Coeur….donc si j’ai bien compris à partir du moment où on arrive avant la date du 29 mars 2018, nous pouvons rester? Bien Cordialement,

        Réponse
      • Sarah

        Bonjour je suis française mon conjoint est de nationalité marocaine mais il a un titre de séjour de 2 ans nous souhaitons partir vivre à swansea au royaume unis en décembre 2018 penser vous que cela est possible étant donné que je suis française et que nous sommes mariée? Merci de votre réponse

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Bonjour Sarah,

          Pour tout Européen s’installant en Angleterre avant le 29 mars 2019, les règles d’immigration pré-Brexit s’appliquent (droit à la résidence permanente au Royaume-Uni sous réserve de faire son application au statut de résident). Les conditions d’immigration de votre conjoint ne sont pas affectées par le Brexit non plus. Nous ne pouvons pas vous donner de conseils en matière de migration car cela n’est pas notre domaine d’expertise, ainsi, nous vous référons vers le site du gouvernement anglais, en espérant que vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin: https://www.gov.uk/government/organisations/uk-visas-and-immigration

          Bien cordialement,

          L’équipe d’Expat Assure

          Réponse
      • Leila Mekhennef

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse, svp comment dois je effectuer la demande de resident proviso ire? une derniere chose, si une personne s’installe en Mars avant le brexit peux elle rester aussi? Cordialement,

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Bonjour!
          Le site internet d’application au statut de résident établi ou provisoire ne sera disponible qu’en mars 2019. Donc vous avez encore le temps pour faire votre demande. 🙂
          Un ressortissant de l’UE s’installant au Royaume-Uni avant le 29 mars 2019 jouit des mêmes droits qu’un citoyen britannique et peut y rester aussi longtemps qu’il le souhaite, à condition qu’il fasse sa demande de résident provisoire ou établi.

          Bien cordialement,

          L’équipe d’Expat Assure

          Réponse
  31. Sarah

    Bonjour je suis française et mon conjoint est de nationalité marocaine il a seulement un titre de séjour de 2 ans nous souhaitons partir vivre en anglettre au mois de decembre 2018 j’aimerai savoir si nous allons avoir des difficultés ou pas j’attend votre réponse merci.

    Réponse
  32. Fanny

    Bonjour,

    J’ai décroché un poste en Angleterre et je dois commencer début janvier 2019. Au 29 mars 2019, cela fera donc seulement trois mois que je serai en Angleterre. Or, si j’ai bien compris votre article, il faut pouvoir justifier de 6 mois passés en Angleterre pour pouvoir demander le statut de résident c’est bien cela ?
    Cordialement,

    Fanny

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour!
      Il faut effectivement attendre d’avoir vécu six mois consécutifs au Royaume-Uni avant de faire sa demande de résident. Toutefois, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas y rester. Vous devez juste patienter pour faire votre demande. (Tout ressortissant de l’UE s’installant au Royaume-Uni avant le 29 mars 2019 et justifiant par la suite d’un statut de résident peut y rester indéfiniment et jouit des mêmes droits qu’un citoyen britannique au Royaume-Uni.)

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
      • Fanny

        Bonjour !
        Merci beaucoup pour toutes ces précisions !!

        Bien cordialement,

        Fanny

        Réponse
  33. Marielle

    Bonjour, je vous remercie de votre article je le trouve très intéressant mais jai un petit renseignement.
    En faite, Je suis dorigine française et jai l’intention de s’installer au royaume uni avec ma famille, en août 2019 ( après le brexit). J’aurais un travail à temps partiel et donc jaurai besoin au début des prestations sociales ( aide au logement par exemple….) . Est ce que j’aurais le droit à ces prestations sociales comme un citoyen britannique ?

    Réponse
      • marielle

        merci de votre réponse
        mais même après le Brexit?

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          A priori oui. Comme expliqué dans notre article, après le Brexit, un résident étranger au Royaume-Uni gardera les mêmes droits qu’un Britannique au Royaume-Uni. Ce qui risque d’être plus difficile après le Brexit, c’est d’obtenir le statut de résident en premier lieu.
          Bien cordialement,

          L’équipe d’Expat Assure

          Réponse
  34. Uk

    Bonjour,

    Je suis inquiète car nous avons prévu avec mon époux de s’installer Avec nos 2enfants 12 et 16 ans afin que les enfants puissent poursuivre leurs études à Londres.
    Nous prévoyons de partir en juin 2019 s’installer, on a trouvé les écoles privées pour nos enfants et on compte chercher un travail sur place.

    Pourriez vous m’zider Svp ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      En tant que courtiers en assurances santé internationales, nous sommes uniquement habilités à donner des conseils en matière d’assurance santé. Nous ne sommes malheureusement pas les mieux placés pour répondre à votre question. Peut-être que vous pourriez entrer en contact avec les communautés françaises à Londres ?

      Bonne continuation dans la suite de vos démarches.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
  35. NOEL VALERIE

    Bonjour,
    La dernière fois que j’ai vécu à Londres était de Mai 2011 à Mars 2015, (date à laquelle je n’avais pas l’intention de quitter Londres mais me suis retrouvée dans l’impossibilité d’y retourner suite à un accident survenu alors que j’étais en visite dans ma famille). Je ne suis pas encore complètement remise de cet accident, mais je vais faire tout de ce qui est en mon pouvoir afin de retourner à Londres avant le 29 mars 2019. Je possède un NINO depuis 1993 (première période où j’ai vécu à Londres) et (en principe) ai toujours un compte ouvert chez Natwest. Lors de mon retour, devrais-je repartir de zéro quand je ferai ma demande pour le “Pre-Settled Status ? C’est à dire indiquer la date de mon retour en mars 2019 ou pourrais-je mentionner la date de Mai 2011 ?
    Aussi, si il m’est impossible de rentrer avant le début de la période de transition, le fait que je possède déjà un NINO ne jouera t’il pas en ma faveur, étant donné que cela indiquerait que je ne suis pas une “brand new incomer” ? D’avance, merci pour votre aide !

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, tout d’abord, suite à l’accord conclu mi-novembre entre l’UE et le Royaume-Uni, la date butoir sera peut-être décalée au 31 décembre 2020 (sous réserve de validation par le Parlement britannique) pour s’installer au Royaume-Uni et y jouir des mêmes droits que les citoyens britanniques et d’y rester indéfiniment. Notre article a été mis à jour.
      Pour répondre à votre question, en regard des informations officielles actuellement disponibles, il semblerait que lorsque vous retournerez au Royaume-Uni et demanderez le pre-settled status, il faudra indiquer la date de votre retour comme point de départ de votre résidence au Royaume-Uni et non la date à laquelle vous étiez devenue résidente dans le passé.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  36. Maëva

    Bonjour, je vous remercie pour toutes ses informatiions, qui je trouve sont très utile.
    Étant maman célibataire de tout juste 30 ans et ayant 3 enfants (11, 8 et 1 ans 1/2), sans diplôme et sans soutien familiale, je n’ai pas eu l’occasion de pouvoir avancer professionnellement dans ma vie, j’ai donc perdu confiance en moi, et me sens inutile.
    En ma possession j’ai un permis bus (D) et Fimo (Date de validité dépassée).

    Je ne fais plus ce métier, car je suis seule et ne correspond pas a ma vie familiale et ce n’est pas le métier que je souhaite exercer. N’arrivant a m’en sortir en France (un trop plein) dévalorisé du au fait d’Être au RSA, je souhaiterais partir vivre en Angleterre pour reprendre mes études, et mettre mes projets a exécution j’ai juste un Brevet des collèges.
    Pensez-vous que cela m’est possible? ou vaut-il mieux faire une formation? que m’est-il possible de faire en Angleterre, sachant ma situation?

    Quel organisme serait susceptible d’aider un parent solo à monter ce genre de projets (personnelle et professionnelle) afin de le rendre réalisable et permettre de commencer une nouvelle vie avec de bonnes bases (trouver une école ou un centre de formation, trouver un logement, des écoles pour mes enfants, une nourrice). J’ai envie de m’en sortir, d’être une citoyenne qui puissent rebondir et s’en sortir, partir de rien pour réussir et se sentir mieux et valoriser.

    Je ne sais pas vers qui me diriger pour m’apporter conseils, et m’aider a monter ce projet dans les mois a venir (si toutefois cela m’est possible.

    Je me donne jusque juin/juillet pour monter mon projet et partir, si solution trouver bien évidemment. Mes enfants, travail l’anglais avec moi, nous regardons la télé en vo, ils utilisent l’application Duolingo, pour leur apprentissage dans la langue et de plus, j’ai payer une formation en anglais dont je les fait profiter pour avancer ensemble. ils ont hâte de partir de la France pour un pays anglophone, pour leur cultures.
    Nous sommes attirer par Le royaume uni et les states, nous ne sommes jamais y aller.

    Notre projet sera de vivre en Amérique si cela nous sera possible par la suite. Mas avant cela, je suis prête a faire les sacrifice qu’il faut pour me mettre au niveau des anglais, en faisant ce qui faut professionnellement parlant pour réussir.

    Je vous remercie d’avoir prit le temps de lire mon pavé et merci a ceux qui prendront le temps d’y répondre afin de nous y aider.

    Réponse
  37. Karl

    Bonjour, Bonsoir,

    Je vais m’installer en Angleterre fin janvier 2019. Si le parlement britannique ne signe pas l’accord conclu entre l’UE et le Royaume-Uni, pourrais-je continuer à vivre en Angleterre où vais-je devoir repartir en France? En sachant que je vais arriver deux mois avant que le Royaume-Uni quitte l’UE.

    Cordialement.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Si aucun accord n’est conclu, tout citoyen de l’UE s’installant au Royaume-Uni avant le 29 mars prochain peut y rester indéfiniment et avec les mêmes droits que les citoyens britanniques. On ne vous demandera donc pas de retourner en France.

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure

      Réponse
      • Karl

        Bonjour,

        Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.

        Cordialement.

        Réponse
  38. Ged

    Bonjour, je ne sais pas si c’est le bon endroit pour ma question mais je la pose quand même : j’ai travaillé pendant 8 ans en UK (sans avoir le statut resident), et en suis partie il y a 10 ans. J’y ai toujours un compte bancaire, et depuis 6 mois ma banque ne cesse de m’envoyer des formulaires à remplir pour savoir si je vis bien en France., en demandant des justificatifs.
    Est-ce que le Brexit change qqchose au simple fait de detenir un compte en UK quand on y reside plus ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Courtiers en assurances santé internationales, nous ne sommes malheureusement pas en mesure de répondre à votre question qui s’éloigne de notre domaine d’expertise. Votre banque serait peut-être la plus à même de vous renseigner ?

      Bien cordialement, l’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  39. LOR

    Bonjour,

    Je vis actuellement en France et je souhaiterais m’installer au royaume unis à partir de janvier 2019.

    Je souhaiterais connaitre quelles sont les possibilité pour moi de m’y installer au point de vue administratif.

    Aurais-je les même avantage ? Serait-ce possible de m’y installer et d’y travailler même après l’entrée en vigueur du brexit

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Si vous vous installez au Royaume-Uni avant le 29 mars 2019, vous bénéficiez du droit d’y rester indéfiniment et des mêmes droits que les citoyens britanniques.

      Bien cordialement.

      Réponse
  40. Vincent

    Bonjour,

    Merci pour cet article, l’un des plus claire sur le sujet.
    J’ai toutefois des questions concernant ma situation:

    J’ai rejoins ma copine française (qui vit depuis 9 mois à Londres, travaille dans une boite anglaise et est locataire) depuis 4 mois.
    Je travaille en home office pour une boite française sous contrat d’auteur et je ne suis pas officiellement domicilié à Londres.

    – Est-ce que je vais pouvoir continuer ainsi ? Et sortir et revenir aux UK aisément ?
    – Vais-je devoir demander un statut de résidence provisoire ? ( Comme me copine devra le faire si j’ai bien compris)
    – Pour cela, vais-je devoir justifier ma domiciliation ? Suffit-il de prévenir l’agence immobilière pour l’indiquer sur le contrat ? Quid de si mon travaille en tant qu’auteur français sera accepté ou non ? Est-ce nécessaire d’avoir un travail pour obtenir le statut ?
    – Le fait que je vive avec ma copine (relation sans contrat) peut-il être entendu est utile à mon acceptation aux UK ?

    Merci beaucoup.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, l’emploi n’est pas une des conditions requises pour obtenir le statut de résident établi ou provisoire. Si vous résidez au Royaume-Uni, vous pouvez demander ce statut. Nous ne pouvons vous apporter plus de détails sur ce point; étant experts en assurances santé internationales, notre article a pour vocation uniquement de donner des informations générales. Pour vos questions plus précises, nous vous conseillons d’entrer directement en contact avec les autorités d’immigration britanniques. Plus d’informations ici sur les demandes de statut de résident provisoire et établi : https://www.gov.uk/settled-status-eu-citizens-families/what-settled-and-presettled-status-means

      Biens cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  41. Rosie

    Bonjour,

    J’ai déjà vécu une année à Londres en 2011.
    Cette ville m’ayant laissé un super souvenir j’ai pour projet d’y retourner vivre, mais je n’ai pas de date précise.
    Peut-être pas avant la fin mars. Comment cela va ’til se passer pour les personnes dans mon cas ?
    Merci pour votre réponse, votre article est très riche mais j’aimerais m’assurer de bien avoir compris 🙂

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Tout dépend des accords conclus entre l’UE et le Royaume-Uni. Il y a une chance pour que la date de mise en application des nouvelles règles post-Brexit soit décalée à la fin de la période de transition. Dans ce cas, il y a encore deux ans pour s’installer au Royaume-Uni avec le droit d’y rester indéfiniment et avec les mêmes droits que les citoyens britanniques. Si la date butoir reste fixée au 29 mars, nous n’avons malheureusement pas assez d’éléments d’information sur les conditions de migration après le Brexit. Il faudra continuer à suivre l’actualité de près !

      Réponse
  42. Ghenaï

    Bonjour,

    J’ai 2 PME en France et je souhaite m’installer à Londres, avec ma femme et ma fille, pour y lancer une entreprise. Dois je craindre la date butoir du 29 mars 2019?

    Merci d’avance.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à votre question. Tout dépend des accords qui seront signés entre l’UE et le Royaume-Uni mais également de ce que vous craignez en particulier : vos craintes sont-elles pour vos statuts de résidence ou pour votre entreprise ? Dans tous les cas, il faudra continuer à suivre l’actualité de près!

      Bien cordialement,

      L’équipe d’Expat Assure.

      Réponse
  43. Magalie

    Bonjour,
    Merci pour cet article super clair.
    Je suis française et cela fait 5 ans et demi que je suis sur le territoire anglais avec mes enfants. Mon mari travaille la moitié de la semaine et rentre pratiquement toutes les semaines…nous rentrons dans la catégorie self-sufficient vu que nous ne travaillons pas in Uk et que nous ne sommes pas enregistrés dans leurs registres de benefits…
    Peut on demander la carte de résidence ainsi??
    Et aussi, à votre avis, quel serait le bon moment pour la demander??
    L assurance privée maladie est elle obligatoire à souscrire pour y prétendre ou non??
    Si oui, à combien peut s élever une telle assurance??
    Merci d avance pour vos réponses .
    Cordialement,
    Magalie

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, l’obtention du statut de résident établi se fait sur la base de la résidence au Royaume-Uni et non de l’emploi. Vous pouvez donc faire votre demande de résident établi au Royaume-Uni sans qu’elle soit rejetée. Le site internet pour faire sa demande de résident établi n’est pas encore en service, il est prévu d’être fonctionnel en mars prochain. Il n’y a pas particulièrement de moment idéal pour faire sa demande mais il est important de le faire avant la date limite (le 30 juin 2021).
      Concernant l’obligation de détenir une assurance santé, dans votre cas, il semble que vous êtes soumise à l’obligation de posséder une “comprehensive sickness insurance” car vous ne travaillez pas au Royaume-Uni. Mais attention, il s’agit de règles pré-Brexit et le Brexit est en train de changer la donne.
      Je vous conseille de lire l’article suivant pour plus d’informations :
      https://www.expatassure.com/fr/lexigence-dune-comprehensive-sickness-insurance-pour-obtenir-la-residente-permanente-au-royaume-uni/
      Si après avoir lu cet article vous estimez que vous avez besoin d’une assurance maladie dans votre situation, n’hésitez pas à nous contacter à contact@expatassure.com ou à faire une demande via notre formulaire en ligne et un de nos conseiller se fera un plaisir de vous renseigner !

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
    • ABID

      Bonjour, je souhaiterai m’installer en angleterre l’année prochaine avant décembre 2020, ma question est, en cas de brexit “non dur”
      Je pourrais m’installer en angleterre tant que résident et avoir les mêmes droits que les autres? Sachant quil faut prouver qu’on réside durant 6 mois en angleterre pour avoir droit à une carte résidentent si je pars en juillet 2020 soit 3 mois avant décembre puis javoir droit 6 mois plus tard le droit a la carte résidentent malgré la date (décembre 2020) dépassé ?
      Cordialement

      Réponse
  44. Bodaway B

    Bonjour , Ma copine et moi avons pour projet de déménager sur Londres pour Septembre 2019 , nous suivons cette histoire de Brexit de très prés , à l’affût de chaque nouvelles infos.
    Malgré tout nous sommes inquiet car nous avons 20ans et nous n’avons pas trop compris en quoi le Brexit risque d’être dérangeant dans notre cas , nous comptons , nous installer et travailler dans la capital Britannique.
    Si quelqu’un a des points ou renseignements sur lesquelles nous devrions nous inquiéter j’aimerais qu’il se manifeste 🙂
    Merci

    Réponse
  45. Aurélie

    Bonjour souhaitent m’installer a Londres avant le 29 mars 2019 et que l’accord conclut avec Bruxelle a ete rejeter par le parlement et que pour le moment il n’y a pas de solution et que sa renforce l’idée d’un brexit sans accord , il n’y a pas de risque que quelle que mois apres mettre installer on me demande de quitter le Royaume-Uni ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, accord ou pas, il a été convenu que les personnes résidant au Royaume-Uni pourront régulariser leur statut en faisant l’application pour le “settled status” ou le “pre-settled status”. La différence est que la date butoir pour pouvoir s’installer au Royaume-Uni tout en ayant le droit d’y rester indéfiniment sera différente en cas d’accord ou non.
      Si le Royaume-Uni est votre résidence principale avant le 29 mars prochain, il n’y a pas de risque que l’on vous demande de quitter le Royaume-Uni.

      Cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  46. Pierre Jobert

    Bonjour,
    Merci pour cette explication claire mais j’aurai une question concernant mon cas personnel : je suis étudiant en stage arrivé la semaine dernière au Royaume-Uni et je reste jusqu’à fin juin soit moins de 6 mois et je souhaite travailler en dehors de mon stage. Avec le Brexit, vais-je pouvoir continuer à travailler ou devrais-je faire des démarches administratives pour continuer à travailler ?
    Merci d’avance

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Le Brexit semble ne pas avoir d’impact sur le fait de travailler dans le cadre d’un stage. Nous vous conseillons cependant de contacter le centre Charles Péguy (organisation aidant les Français à chercher du travail à Londres), qui pourra mieux vous renseigner sur ce sujet.

      Cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  47. Dominique

    Bonjour,
    Votre article est très bien mais je pense que je vais vous poser une colle.
    Je suis de nationalité française et je travaille en tant qu’hotesse de l’air pour une compagnie anglaise depuis 25 ans. Je fais parti de ce que l’on appelle les “Commuters”. Nous sommes un bon millier a vivre en Europe et travailler en UK.
    En ce qui me concerne je vis à Bordeaux avec mon compagnon et mes enfants, et remonte en UK très régulièrement pour travailler au départ de Londres Heathrow.
    Je me suis donc connectée sur le site http://www.gov.uk…. et il n’y a aucun documents qui nous correspond. Nous ne sommes pas résidents, donc pas de pre-settled agreement pour nous. Nous ne pouvons pas demander de Visa pour travailler puisque nous travaillons deja mais ne sommes pas de futurs résidents non plus.
    Nous espérons tous tomber dans la categorie des “Frontier workers” mais avons nous vraiment ce statut.
    De plus il existait des accords concernant la CPAM et NHS… ces accords seront ils maintenus pour nous comme pour les expats au moins en France.

    J’aurais bien d’autres questions toutes aussi importantes mais je pense que celle du futur de mon emploi avec ou sans visa, avec un enregistrement aupres des services UK de mon emploi est primordiale, et pour l’instant inexistante.

    Mercic d’avance pour votre reponse
    Cordialement

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Nous ne pouvons malheureusement pas apporter de réponses claires à vos questions. Experts en assurances santé internationales, les informations que nous écrivons sur le Brexit restent d’ordre général. Par ailleurs, l’incertitude demeure sur de nombreux points, étant donné que le cadre juridique post-Brexit reste encore à definir.

      Mais pour avoir plus d’éléments de réponse concernant votre cas particulier, vous pourriez peut-être entrer en contact avec un juriste spécialisé dans les migrations ? Je vous mets les liens vers des conférences que j’ai vues dans le passé au sujet du Brexit avec comme intervenants plusieurs juristes britanniques spécialisés sur le sujet. Vous pourriez peut-être relever leurs noms et directement entrer en contact avec l’un d’entre eux?

      https://www.youtube.com/watch?v=bX8oW8KLos8
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=45&v=fpdx78K04GE

      En espérant que cela vous aide.

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  48. Lilly-May

    Bonjour si j’ai bien compris votre article si je m’installe au Royaume-Uni avant le 29 mars 2019 et que que le Royaume-uni est toujour dans l’Union européenne je ne risque rien ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Selon ce qui a été convenu à l’heure actuelle, si vous vous installez au Royaume-Uni et y devenez résidente avant le 29 mars 2019, vous pouvez en effet faire votre demande de settled status (puis pre-settled status) pour avoir le droit d’y rester indéfiniment avec les mêmes droits que les citoyens britanniques. Le Royaume-Uni doit rester votre résidence principale pendant cette période.

      Cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  49. Eric

    Bonjour.
    Ma situation est la suivante : de nationalité française ainsi que mon épouse et ma fille nous souhaitons venir vivre au Royaume-Uni . La grande question est de savoir si cela pourra se faire avant le 29 mars 2019 .
    Supposons que nous arrivons avant le 29 mars, comment faire sa demande de résidents ? Ou faire cette démarche ?
    Faut il avoir un logement pour faire cette demande ? De quoi faut-il justifier pour la faire et avoir droit au statut de résident provisoire ?

    Ai-je droit de faire des aller-retour UK-France, ou faut il a tout prix rester sur le sol britannique pendant la demande de résidence ?

    Merci pour vos réponses.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Vous pourrez faire votre demande de résident six mois après vous être installés au Royaume-Uni. Voici le site web: https://apply-for-eu-settled-status.homeoffice.gov.uk/start/eu-settlement
      Etant donné que vous comptabiliserez moins de cinq ans au Royaume-Uni, vous ferez une demande de “pre-settled status”. Toutes les informations sont sur le site mentionné plus haut.

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
    • Nabzerr

      Bonjour
      Je suis exactement dans la même situation.
      Merci pour la réponse.

      Réponse
  50. Spiteri

    Bonjour. Merci pour tous ces détails bien utiles. J’ai cependant quelques interrogations. Dans l’hypothese où je m’installerais en Angleterre entre le 29 mars 2019 et le 1er janvier 2021 comment se passerait mes déplacements entre la France et l’Angleterre après le brexit? En effet si je prévoie de continuer de travailler en France tout en habitant en Angleterre, j’aurais entre 2 et 4 mouvements par semaine à effectuer. Attendre des heures à la douane serait rédhibitoire. Je vous remercie de vos lumières!

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Si vous êtes résidente en Angleterre, il n’y a a priori pas de raison que vous ne puissiez pas entrer et sortir du pays pour des déplacements temporaires (comme c’est le cas pour les Britanniques ou les autres résidents étrangers faisant des déplacements fréquents à l’international). Cependant, en tant que spécialistes des assurance santé, les migrations ne sont pas notre domaine d’expertise et nous ne pouvons vous donner que des informations générales ; nous vous conseillons d’entrer directement en contact avec des organismes spécialisés sur les migrations pour obtenir plus d’informations. Un bon point de départ serait peut-être de contacter le service des visas et de l’immigration du gouvernement britannique:
      https://www.gov.uk/government/organisations/uk-visas-and-immigration

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  51. Marion

    Je suis française, mon mari anglais. Mon fils aîné a la nationalité française et mes deux autres, anglaise. Que dois je faire pour mon fils? Doit-il lui aussi faire une demande alors qu’il a moins de 12 ans? Est ce un problème pour sa scolarité ? (Scolarisé en école anglaise)

    Réponse
  52. Nadia

    Bonjour j’ai quitter l’Angleterre en mars 2017 du à un licenciement et on ma mise à la porte de chez moi etant enceintes je rentrée en France et accoucher en France je suis revenu en octobre 2018 ai-je des droit ici encore ou demander des aides au logement.?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      En tant que spécialistes dans les assurances santé internationales, nous ne sommes malheureusement pas en mesure de répondre à votre question. Nous vous conseillons de consulter le site internet sur l’immigration du gouvernement britannique, qui contient de nombreuses ressources :
      https://www.gov.uk/browse/visas-immigration

      Bon courage dans la suite de vos démarche.

      Lisa d’Expat Assure

      Réponse
  53. leila Mekhennef

    Bonjour,

    Dans le cas ou ils repoussent le Brexit, la date butoir pour s’installer à Londres este le 29 mars 2019?

    Bien Cdt

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      bonjour,

      Il n’y a pas de date butoir à proprement dit pour s’installer à Londres, mais si vous souhaitez vous installer à Londres en bénéficiant exactement des même droits des personnes européennes s’installant à Londres pré-Brexit, la date butoir sera effectivement le 29 mars.

      Réponse
      • Leila

        Merci beaucoup, Que se passe t il si on arrive pendant la période de transition?

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Pendant la période de transition, les règles pre-Brexit s’appliquent toujours. Donc si vous arrivez pendant cette période, vous bénéficier des mêmes droits qu’un Européen s’installant au Royaume-Uni avant le Brexit.

          Bien cordialement,

          Lisa d’Expat Assure

          Réponse
          • leila

            Merci beaucoup, on a donc jusqu’à 2020 pour s’installer à Londres et y vivre,

            Merci encore – Cordialement

          • Lisa Expat Assure

            Je vous en prie. 🙂
            Il est important de préciser que s’il n’y a pas d’accord de Brexit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, il n’y aura pas de période de transition et les règles d’immigration dès le 29 mars prochain risquent d’être différentes de celles en place aujourd’hui (nous n’avons pas plus d’informations sur ce sujet car ces règles n’ont pas été définies).

  54. Leil1

    Bonjour. J’arrive à Londres ce samedi. Donc avant le 29 mars…que dois-je faire une fois arrivée sur le territoire? En sachant que j’ai pas de passeport fr uniquement ma pièce d identité. Merci. Cdt. Ps: je crains qu’ on me demande de sortir du territoire une fois installé.

    Réponse
  55. Leila

    Bonjour. Je parts à Londres ce samedi. Que dois-je faire une fois arrivée afin de m installer défensivement ?

    Réponse
  56. mounia

    Bonjour ,

    j ai l habitude de me rendre en Angleterre pour les vacances , ma question est la suivante :
    faudra -t- il un visas pour les français ?

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      Le gouvernement britannique n’a pas encore défini les règles d’immigration post-Brexit. Il faudra continuer à suivre l’actualité de près. Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  57. Jessica

    Bonjour,

    Je n’ai pas bien compris, je suis française et je souhaiterai m’installer en Angleterre fin juin 2019. Vu que le Brexit est repoussé pour fin octobre, quelles sont les conséquences pour un européen s’y installant à cette période? Pourrait il jouir des mêmes droits que les britanniques également? est ce le 29 mars ou le 31 octobre qui est référencé dans les documents comme date de Brexit? quelles sont nos actions à mettre en place?
    Merci d’avance.

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,

      La date du Brexit était fixée au 29 mars mais elle a été repoussée au 31 octobre prochain. La nouvelle date officielle de la sortie du Royaume-Uni de l’UE est donc le 31 octobre.
      Si vous vous installez en Angleterre fin juin 2019, vous bénéficiez des mêmes droits qu’un Européen s’installant en Angleterre pre-Brexit (droit de séjourner au Royaume-Uni, d’y chercher un emploi, d’y travailler sans permis de travail, et d’y jouir d’une égalité d’accès aux soins de santé, aux pensions de retraite et autres prestations sociales).
      Vos actions à mettre en place : une fois arrivée au Royaume-Uni, faire votre demande de résident provisoire (pre-settled status) sur le site internet du gouvernement britannique.

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  58. assal

    Bonjour
    Mon mari travaille en angleterre depuis decembre 2018.
    Nous allons le joindre et nous installlé en famille en juillet 2019… mais voila les choses paraissent difficile economiquement.
    les loyers sont importants et j’ai deux filles (une qui aura 2 ans en septembre prochain et une de 8 ans). Je tenais a retrouver du travail labas, j’ai deja des contacts ( je suis enseignante de mathematiques). En cherchant les diverses possibilites de gardes, la aussi je tombe un peu de haut… mais il y a effectivement des aides (free hours for 2 years old child et le Housing benefit….)
    Mais voila je suis perdu dans les informations, certaines aides sont possible pour les expatriés uniquement apres 5 ans de séjours dans le pays ? ou aura t on droit a cette aide quelques soit la date de notre arrivée ?
    merci pour votre aide et vos informations

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Quelle que soit la durée de votre séjour au Royaume-Uni, si vous avez le statut de résidente, vous aurez les mêmes droits que les citoyens britanniques, ce qui inclut l’accès aux aides sociales dans les mêmes conditions.
      Le site internet du gouvernement britannique contient de nombreuses informations sur les aides sociales : https://www.gov.uk/browse/benefits
      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
  59. CE

    Bonjour,
    Je souhaite demenager dans les prochains mois a Londres pour saisir une opportunité professionnelle, mon mari va me suivre pour y chercher un travail et notre fille sera scolarisée la bas. Est ce correct de comprendre que si nous nous installons avant le 31 octobre 2019, nous beneficierons des memes conditions qu’avant Brexit? Est ce que je dois faire attention / negocier des termes particuliers dans l’offre d’emploi a venir afin de proteger nos interets (santé, ecole, retraite, FX, permis de travail etc) ?
    Merci d’avance
    Cdlt

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour, si vous vous installez en Angleterre avant le 31 octobre, vous bénéficiez en effet des mêmes droits que les citoyens britanniques. Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous conseiller sur le sujet de la négociation de votre contrat.

      Bien cordialement,

      Lisa à Expat Assure

      Réponse
      • Myriam

        Bonjour,

        Merci pour votre article vraiment très instructif. J’aurais juste une petite question, nous pensons nous installer au Royaume-Uni en septembre 2020 avec un emploi, une entreprise française qui nous envoie la bas en contact local. Aurons nous accès au système de santé gratuit comme les résidents post brexit ou pas?

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Bonjour,

          Les droits sociaux et l’accès au service national de santé britannique (NHS) pour les travailleurs européens qui iront au Royaume-Uni après le Brexit ne sont pas clairs à l’heure actuelle. Mais nous pouvons toutefois nous avancer sur quelques pistes de réponse :
          1) Si vous devenez résidente au Royaume-Uni en septembre 2020 :
          Concernant les Européens qui arrivent au Royaume-Uni post-Brexit, puis qui acquièrent la résidence, on peut légitimement prendre pour point de comparaison le statut actuel des résidents non-européens au Royaume-Uni : tous ont accès aux mêmes droits que les Britanniques (dont l’accès au NHS, le service de santé public britannique), sauf le droit de vote aux élections générales.
          Quel que soit le nouveau statut des nouveaux résidents Européens au Royaume-Uni post-Brexit, ils devraient donc logiquement avoir au moins les mêmes droits sociaux que les non-Européens résidents au Royaume-Uni, ce qui inclut l’accès au système de santé gratuit.

          2) Si vous êtes non résidente au Royaume-Uni en septembre 2020 :
          En revanche, le droit d’accès gratuit au NHS pour les Européens voyageant au Royaume-Uni pour des vacances ou séjours temporaires peut changer : actuellement, les Européens peuvent utiliser leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) pour bénéficier de la santé gratuite lors de leurs déplacements dans les différents pays de l’Union européenne. Au moment de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’UE, et si aucun accord particulier n’est conclu, la CEAM ne sera plus valable dans ce pays et les voyageurs européens devront se munir d’une assurance santé privée (à moins que le Royaume-Uni signe d’autres accords avec l’UE).
          Par ailleurs, les non-Européens en séjour temporaire de plus de six mois au Royaume-Uni doivent payer une taxe santé pour accéder au service public de santé britannique. Les Européens devront peut-être s’y acquitter également après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

          Attention, le scénario ci-dessus envisage uniquement le cas où le Royaume-Uni quitte l’UE sans devenir membre d’autres organisations européennes. L’autre scénario possible est que le Royaume-Uni rejoigne l’Espace économique européen (EEE) ou l’Association européenne de libre-échange (AELE) ou signe des accords spécifiques avec l’UE : la Suisse et les pays de l’EEE/AELE (Islande, Norvège, Liechtenstein) ne sont pas membres de l’UE mais font partie des pays où la CEAM est valable. Si le Royaume-Uni a un statut similaire à ces pays, la carte européenne d’assurance maladie y sera probablement toujours valable pour les voyageurs Européens allant au Royaume-Uni (ou les Britanniques voyageant dans des pays de l’UE).

          Bien cordialement,

          Lisa à Expat Assure

          Réponse
  60. CEL

    Hi – I am planning to relocate to London coming autumn with my family to grab a job opportunity. I understand to be eligible to EU pre Brexit conditions benefits, I should have an address & national issurance number prior Oct 31st.
    To be clear, in order to benefit from pre Brexit EU conditions benefits , prior October 31st
    1/ is living in LND enough or should pre setlle status completed as well?
    2/ is living in LND enough or should I have started my new employement / received my first pay?
    3/ If my husband finds a job after Oct 31st but started to live in LND before Oct 31st, would he also be safe and benefit from pre brexit conditions?
    Thank you,

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Hello Christine, residing in the UK is the only condition in order to be granted pre-settled status and settled status.
      To answer your questions:
      1/ Yes, you need to apply for pre-settled status in order to formalise your residency in the UK.
      2/ Yes, living in London is enough to be able to be granded pre-settled status.
      3/ Yes, your husband can be granted pre-settled status without a job as employment is not a requirement.

      Kind regards,

      Lisa at Expat Assure

      Réponse
  61. Mona

    Bonjour,

    Que signifie exactement les termes “s’installer” / “résider”? Faut-il obligatoirement être locataire ou propriétaire, ou peut-on être hébergé ou loger dans un air bnb ou une auberge de jeunesse par exemple?

    Je projette d’arriver au Royaume-Uni début octobre (avant la date officielle du Brexit) pour suivre une formation (je serai logée dans une famille d’accueil), puis rechercher du travail à partir du 20 octobre en me logeant dans des locations à très court terme (style air bnb ou auberge de jeunesse) en attendant de trouver un emploi.
    Pensez-vous que cela puisse me permettre de faire la demande du “pre-settled status”, ou doit-on justifier de sa résidence par un contrat de location long terme?

    Merci,
    Bien cordialement
    Mona

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      Bonjour,
      Afin d’être considéré comme résident, il faut que le Royaume-Uni soit votre pays de résidence principale et que vous ayez vécu six mois consécutifs dans ce pays. Le fait que vous soyez locataire, propriétaire ou que vous habitiez dans une auberge de jeunesse n’influe pas, quoiqu’il risque d’être plus difficile de prouvez votre résidence permanente au Royaume-Uni sans domicile fixe.

      Bien cordialement,
      Lisa Labate

      Réponse
      • Mona

        Bonjour,
        Merci beaucoup pour votre réponse.
        Pour pouvoir demander le statut de résident sous les conditions actuelles (possibilité de rester indéfiniment pour les citoyens de l’UE), faut-il être arrivé au Royaume Uni avant le brexit (peu importe le délais) puis y vivre pendant 6 mois, ou faut-il y avoir vécu pendant au moins 6 mois à la date de sortie de l’UE?

        Encore merci,
        Bien cordialement,
        Mona

        Réponse
        • Lisa Expat Assure

          Oui, il faut être arrivé au Royaume-Uni avant le Brexit, peu importe le délai. Ca peut même être la veille !

          Bien cordialement,

          Lisa à Expat Assure.

          Réponse
  62. Lisa

    test lisa

    Réponse
    • Lisa Expat Assure

      reply test lisa 2

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Assurance santé expatriés

Appelez-nous

+33 (0)2 3088 0520
Nous sommes joignables du lundi au vendredi de 9 h à 17h (GMT).

Assurance santé expatriés

Demandez votre comparatif

Remplissez un formulaire de demande d'assurance et nous vous rappellerons.

Nos partenaires

Nous établissons des partenariats avec des compagnies reconnues pour leur expertise et leur expérience dans le marché des assurances pour expatriés. Toutes les sociétés d’assurances internationales avec lesquelles nous travaillons ont des solutions pour les particuliers et les entreprises. En savoir plus sur nos partenaires.

Expat  Partners

Derniers tweets

Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Happy Yorkshire Day! #YorkshireDay Il y a 11 semaines
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Are you moving to Malta? Read our new expat guide on the Maltese healthcare system and your different options of ex… https://t.co/1qIwUsRjRx Il y a 18 semaines
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Expat Assure is recruiting for a bilingual (French/English speaking) Insurance Sales Consultant to join our team. R… https://t.co/8eQ09vGZOR Il y a 28 semaines
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Si vous comptez vivre au Canada, méfiez-vous du site 'It's Canada time'. Ce site frauduleux soutire de l'argent aux… https://t.co/Yu3rsgwPrO Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure No deal ou pas, les Européens habitant au Royaume-Uni ainsi que ceux s’y installant avant le 29 mars prochain ont l… https://t.co/RWEaE91zDm Il y a 1 mois

Derniers articles