Le Brésil n’est plus l’unique pays de préoccupation concernant le virus Zika. Ces derniers mois, des cas d’infection ont également été déclarés en Europe, notamment dans les pays méditerranéens, ce qui augmente le niveau d’inquiétude. C’est l’occasion de se demander : comment les assurances santé internationales prennent-elles en charge leurs clients en cas d’infection par le virus Zika ? Comme nous allons le voir, tout dépend du type de symptômes qui se manifestent et des conditions générales de chaque compagnie d’assurance.

zika et assurance santé internationale ipmi

Il est tout d’abord important de souligner que les compagnies d’assurance santé  n’ont pas de clause spécifique pour le virus Zika : pour savoir si les symptômes de Zika, quels qu’ils soient, sont pris en charge, il faudra tout simplement se référer aux conditions générales de la compagnie d’assurance. En fait, ce qu’il faut analyser, ce n’est pas « est-ce qu’une compagnie d’assurance couvre le virus Zika ?» mais plutôt « quels symptômes du virus Zika sont pris en charge ?». Zika peut présenter des symptômes très variés, plus ou moins graves, et les conséquences sont très variables si la personne touchée est un adulte ou un fœtus infecté via sa mère.

Zika chez les adultes

Le plus généralement, le virus Zika – transmis par la piqûre du moustique tigre ou par des rapports sexuels -, cause une maladie bénigne. Comme le résume l’Organisation mondiale de la santé : « Les symptômes les plus habituels comprennent une fièvre légère ou une éruption cutanée, qui font leur apparition quelques jours après la piqûre par un moustique infecté. Même si la plupart des personnes touchées ne développeront aucun symptôme, d’autres peuvent présenter une conjonctivite ainsi que des douleurs musculaires et articulaires, et se sentir fatiguées. Les symptômes disparaissent habituellement au bout de deux à sept jours. »

Les compagnies d’assurance santé internationales prennent en charge les coûts liés au traitement de ce type de symptômes en tant que condition médicale aigue (consultations de médecins généralistes, médicaments), dans les limites de leurs garanties.

Dans des cas plus extrêmes, le virus Zika peut conduire au syndrome de Guillain Barré : une maladie du système nerveux pouvant entraîner une paralysie des membres inférieurs. Ces symptômes peuvent durer de plusieurs semaines à plusieurs mois. La plupart des personnes atteintes se rétablissent du syndrome de Guillain Barré, bien qu’une minorité puisse souffrir de séquelles à vie.

En termes de soins médicaux, une paralysie demande des séances de réhabilitation (kinésithérapie ou autres thérapies manuelles). Il faut savoir que certaines compagnies d’assurance appliquent des limites concernant la prise en charge des soins de réhabilitation et des thérapies manuelles. Il est donc important de se référer aux conditions générales pour savoir dans quelle mesure les traitements requis pour le syndrome de Guillain Barré seront pris en charge.

Il est également essentiel d’avoir souscrit à son assurance santé internationale avant d’avoir été infecté par le virus et non une fois la maladie déclarée car celle-ci sera considérée comme un antécédent médical par la compagnie d’assurance et fera donc l’objet d’une exclusion, c’est-à-dire que les soins en rapport avec cette maladie ne seront pas pris en charge, au début du commencement de la police d’assurance et ce pour une période plus ou moins longue. (En savoir plus dans l’article Assurances santé: attention aux exclusions!)

Zika chez les bébés

Le risque le plus grave concerne les bébés nés de femmes ayant contracté le virus Zika pendant leur grossesse : le fœtus peut développer une microcéphalie, une malformation congénitale qui se traduit par un cerveau anormalement petit, entraînant de nombreux troubles : retard du développement cérébral et moteur, affectant à la fois la marche, le langage et l’intellect, troubles cognitifs et comportementaux et autres problèmes neurologiques.

Un enfant atteint de microcéphalie sera-t-il couvert par une assurance santé internationale ?

Tout d’abord, deux cas de figure se présentent :

1. Les parents n’ont pas d’assurance santé et décident de couvrir leur enfant uniquement : la majorité des compagnies d’assurance n’offrent pas de couverture médicale pour les enfants si les parents n’y souscrivent pas également. Concernant les compagnies d’assurance qui couvrent les enfants, les parents devront remplir un questionnaire médical au moment de l’adhésion, ce qui implique que toute maladie déjà avérée fera l’objet d’exclusions. Dans le cas d’une microcéphalie, la compagnie d’assurance exclura à vie la prise en charge médicale de cette condition médicale.

2. Les parents ont une assurance santé : la majorité des compagnies d’assurance prennent en charge les soins des nouveau-nés automatiquement et dans les termes standard de la police d’assurance, via le contrat des parents, en général pour les 30-90 premiers jours de leur vie (cette période est variable selon chaque compagnie). Pour qu’un nouveau-né soit couvert, certaines compagnies d’assurance requièrent que la mère ait été cliente depuis au moins 10/12 mois. Cela signifie que si une femme souscrit à une assurance santé internationale autour de la date de son infection par le virus Zika, il est très probable que tout traitement pour elle et son futur bébé soit exclu.

Passée la période de couverture médicale du nouveau-né variant de 30 à 90 jours, la compagnie d’assurance ne prend plus en charge les soins médicaux du bébé, si les parents ne l’ajoutent pas à la police d’assurance parentale comme membre à part entière. Il est important d’ajouter le bébé à la police d’assurance parentale avant la fin du délai de 30 – 90 jours, afin d’éviter d’avoir à remplir un questionnaire médical au moment de son adhésion. En effet, cela permet que toutes les conditions médicales développées par le nouveau-né soient prises en charge sans exclusions. Toutefois,  cette prise en charge reste dans le cadre des limites des conditions générales de la compagnie d’assurance et c’est là où les choses peuvent se corser : même si le bébé ne fait pas l’objet d’un questionnaire médical, de nombreuses compagnies d’assurance appliquent une exclusion ou une limite de prise en charge pour les maladies congénitales et ce, pour toute la durée du contrat ; ce qui inclut la microcéphalie.

D’autres compagnies d’assurance couvrent les maladies congénitales mais pas certains traitements y attenant tels que l’ergothérapie, la thérapie du langage ou les traitements psychologiques. Les traitements de chirurgie esthétique pour des raisons médicales sont également exclus par de nombreuses compagnies d’assurance.

Bien sûr, il existe aussi certaines compagnies prenant en charge les traitements liés à la microcéphalie sans aucune exclusion.

Cette analyse sur la couverture des symptômes de Zika par les compagnies d’assurance montre une fois de plus pourquoi il est  primordial de ne pas choisir sa compagnie d’assurance santé à la légère, en se renseignant bien sur les exclusions qu’elle pratique.

Analyser et comparer les conditions générales de différentes compagnies d’assurances peut être très technique. Un courtier spécialisé dans les assurances santé internationales, comme Expat Assure, peut vous aider à faire le bon choix. N’hésitez pas à nous contacter ou à demander votre comparatif d’assurances.


Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à nous suivre sur FacebookTwitter ou LinkedIn pour ne pas manquer d’autres infos sur l’expatriation et la protection sociale des expatriés.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Assurance santé expatriés

Appelez-nous

+33 (0)2 3088 0520
Nous sommes joignables du lundi au vendredi de 9 h à 17h (GMT).

Assurance santé expatriés

Demandez votre comparatif

Remplissez un formulaire de demande d'assurance et nous vous rappellerons.

Nos partenaires

Nous établissons des partenariats avec des compagnies reconnues pour leur expertise et leur expérience dans le marché des assurances pour expatriés. Toutes les sociétés d’assurances internationales avec lesquelles nous travaillons ont des solutions pour les particuliers et les entreprises. En savoir plus sur nos partenaires.

Expat  Partners

Derniers tweets

Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Happy Yorkshire Day! #YorkshireDay Il y a 25 semaines
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Are you moving to Malta? Read our new expat guide on the Maltese healthcare system and your different options of ex… https://t.co/1qIwUsRjRx Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Expat Assure is recruiting for a bilingual (French/English speaking) Insurance Sales Consultant to join our team. R… https://t.co/8eQ09vGZOR Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure Si vous comptez vivre au Canada, méfiez-vous du site 'It's Canada time'. Ce site frauduleux soutire de l'argent aux… https://t.co/Yu3rsgwPrO Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure @ExpatAssure No deal ou pas, les Européens habitant au Royaume-Uni ainsi que ceux s’y installant avant le 29 mars prochain ont l… https://t.co/RWEaE91zDm Il y a 1 mois

Derniers articles