Recevoir les documents de renouvellement de sa police d’assurance santé internationale s’accompagne parfois d’une mauvaise surprise : une augmentation du montant de sa cotisation d’une année sur l’autre. Tandis qu’une augmentation de 5 à 15 % se situe dans la normale, parfois certains assurés voient leur cotisation grimper de 20 – 50 % d’un coup ! Qu’est-ce qui explique la hausse des tarifs des assurances santé individuelles et comment les assureurs procèdent-ils pour la réduire ?

Note : Cet article concerne uniquement les assurances santé individuelles et non les assurances de groupe. 

premium-increase

1. Les dépenses des compagnies d’assurances plus élevées que leurs recettes

En premier lieu, il est important de comprendre le principe de fonctionnement des compagnies d’assurance.

Afin d’équilibrer leurs comptes, les assureurs ajustent constamment leurs tarifs aux risques qu’ils couvrent : si les prestations versées aux assurés dépassent les cotisations encaissées par l’assureur, ce dernier augmentera mécaniquement ses tarifs afin que le total des cotisations de ses assurés ne soit pas plus faible que le montant des prestations redistribuées.

Or, depuis plusieurs années, le montant des prestations redistribuées aux assurés tend à augmenter davantage que les cotisations car les assurés bénéficient de soins médicaux de plus en plus nombreux et complexes (nous allons expliquer plus loin dans cet article les facteurs faisant augmenter le volume des prestations médicales).

Les assureurs ne pouvant pas puiser dans leurs réserves indéfiniment, l’écart entre dépenses de santé élevées et recettes de cotisations trop basses doit être comblé par des tarifs plus élevés. C’est la raison fondamentale pour laquelle les tarifs des assurances santé augmentent.

Dans le cadre de cette mutualisation des risques, la variation de votre prime d’assurance dépend donc moins de votre consommation personnelle de soins médicaux que de la consommation de l’ensemble des clients de la compagnie d’assurance à laquelle vous êtes affilié. Si par exemple, vous payez 1 000 euros de cotisations par an, mais que vous contractez subitement une maladie grave coûtant 100 000 euros à votre assurance, l’année suivante, votre prime n’augmentera pas de 100 000 euros mais elle se situera dans l’augmentation moyenne des tarifs s’appliquant à tous les assurés. En revanche, si d’une année sur l’autre la moyenne des remboursements que votre compagnie d’assurance distribue à ses clients est plus élevée que ses recettes de cotisations, votre prime augmentera, même si personnellement, vous n’avez pas été consommateur de soins médicaux.

2. L’âge de l’assuré :

Bien que votre consommation de soins personnelle ait un faible impact sur l’augmentation de votre prime, le fait que vous passiez à une autre tranche d’âge peut faire monter la facture.

Statistiquement, la consommation de soins médicaux des individus augmente avec l’âge : plus l’assuré est âgé, plus le risque qu’il contracte une maladie coûteuse à soigner est élevé (les maladies cardiovasculaires, le cancer et les maladies respiratoires sont les trois maladies les plus génératrices de demandes de remboursement et elles surviennent plus fréquemment à un âge élevé).

Pour maîtriser ce risque, les compagnies d’assurance fixent des grilles tarifaires en fonction de différentes tranches d’âge (par exemple : 20-35 ans, 35-50 ans,  50 ans etc.).

Ainsi, même si vous n’avez fait aucune demande de remboursement, votre cotisation peut augmenter simplement parce que vous êtes passé d’une tranche d’âge à une autre.

3. L’augmentation des maladies chroniques

L’augmentation des maladies chroniques (liées au vieillissement de la population mondiale mais aussi à certains modes de vie) est un autre facteur faisant augmenter les dépenses de santé.  Il faut savoir que les  maladies chroniques sont celles qui coûtent le plus cher à soigner car elles impliquent un suivi sur le long terme ou pour toute la vie. Par exemple aux Etats-Unis, les personnes avec trois maladies chroniques ou plus font partie des 1 % de la population pour lesquels 20 % des dépenses de santé de tout le pays sont consacrées. L’augmentation de la population en surpoids ou souffrant d’obésité est un autre facteur faisant augmenter les dépenses de santé dans le monde car le surpoids génère un certain nombre de maladies chroniques.

4. L’inflation médicale

L’inflation médicale est l’augmentation des coûts des traitements médicaux. Elle  est en général beaucoup plus forte que l’inflation normale. Selon le Fonds monétaire international, en 2014, l’inflation médicale dans le monde était de 10,34 % soit 6,11 points de plus que le taux d’inflation normal de 4,23 %. Pour 2015, la différence est encore plus grande : l’inflation médicale attendue est de 10,15 % contre 4 % pour l’inflation normale, soit une différence de 6,15 points.

Le coût des technologies médicales est la principale cause de cette forte inflation médicale : les équipements médicaux sont de plus en plus sophistiqués et complexes, comme par exemple les IRM (imagerie par résonance magnétique) ; c’est pourquoi, faire un scanner aujourd’hui est beaucoup plus cher qu’il y a une vingtaine d’années.  A mesure que l’usage de certaines technologies médicales devient de plus en plus courant, les compagnies d’assurance les incluent dans les types de prestations médicales qu’elles prennent en charge afin de rester compétitives (par exemple, aujourd’hui toutes les compagnies d’assurance prennent en charge les IRM) et répercutent par conséquent ces prestations coûteuses sur leurs tarifs.

Il faut également noter que l’inflation médicale est variable d’un pays à l’autre ou d’une région du monde à l’autre. Par exemple, elle est très forte dans des pays comme Singapour ou les Etats-Unis. C’est pourquoi les compagnies d’assurances pratiquent un découpage du monde en différentes zones et appliquent des tarifs plus ou moins élevés en fonction de la zone où l’assuré habite.

5. La démographie au sein de votre compagnie d’assurance

L’augmentation des tarifs d’une compagnie d’assurance est également étroitement lié à la démographique de sa clientèle. Par exemple, une compagnie d’assurance établie depuis de nombreuses années a en général beaucoup de clients âgés car il s’agit de clients de longue date. Or, comme nous l’avons expliqué plus haut, la santé des populations âgées coûte cher. Ces populations sont plus vulnérables aux maladies chroniques. Elles sont aussi plus consommatrices de soins médicaux de pointe. Une compagnie d’assurance avec une forte proportion de clients âgés sera donc plus touchée par l’inflation médicale qu’une compagnie d’assurance avec des clients jeunes et cela se reflétera dans les tarifs qu’elle applique à l’ensemble de ses assurés.

6. Autres facteurs 

Certains docteurs ou hôpitaux pratiquent des tarifs artificiellement élevé dans le but de faire de la fraude aux assurances. Hong Kong et la Chine font partie des pays où la fraude est la plus importante, indique le journal anglais The Telegraph. Si cette fraude n’est pas détectée et si cela représente une charge trop lourde pour les sociétés d’assurances, ces dernières répercuteront cette charge sur leurs assurés. 

Une compagnie d’assurance peut également mal planifier ses dépenses : en étant trop ‘généreuse’ dans les garanties qu’elle propose de couvrir, les assurés peuvent pratiquer de la surconsommation de soins. Il se peut également que les garanties proposées par une compagnie d’assurance ne sont pas adaptées à la réalité médicale d’un pays donné.  Quand c’est le cas, il n’est pas rare que ce type de compagnie d’assurance doive réajuster ses tarifs l’année suivante avec parfois une augmentation des cotisations de 20-50%, voire plus !

Comment les assurances maîtrisent-elle leurs coûts ?

Maîtriser les dépenses médicales est un véritable challenge pour les assureurs. D’une part, ils doivent faire en sorte que la consommation médicale de leurs assurés n’augmente pas trop. Parmi les dispositifs mis en place par les assureurs : mettre en place des plafonds de remboursements, rendre le client plus responsable de sa consommation médicale en introduisant des franchises ou des co-paiements, exclure certaines pathologies ou soumettre certains soins à des pré-autorisations.

Certains assureurs subventionnent les dépenses de leurs catégories de clients plus âgées par les cotisations de leurs clients plus jeunes, afin de maintenir un niveau global de cotisations plus ou moins égal pour tous leurs clients.

D’autre part, les assureurs mettent un certain nombre d’outils en place pour faire baisser la facture des hôpitaux : négocier les tarifs avec les établissements de soins, vérifier la pertinence de leurs tarifs, demander un deuxième avis médical pour certaines interventions, mettre en place des partenariats avec des établissements de soins afin d’avoir des tarifs préférentiels.

En tant qu’assuré, vous avez également la possibilité d’ajuster les modules de votre assurance santé pour qu’elle soit moins chère. Découvrez nos cinq conseils pour payer moins cher son assurance santé expatrié.

Expat Assure peut vous aider à trouver l’assurance santé internationale la plus adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter ou à demander votre comparatif d’assurances.


Cet article vous a intéressé? N’hésitez pas à suivre Expat Assure sur FacebookTwitter ou LinkedIn pour ne pas manquer d’autres infos sur l’expatriation et la protection sociale des expatriés.

1 Commentaire

  1. Raymond Lepretre

    Cet article nous éclaire beaucoup

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La santé au Nigeria

L’un des plus sérieux problèmes que connait le Nigeria est son système de santé dysfonctionnel. En 2010, l’Organisation mondiale de la santé classait le Nigeria parmi les pays avec les pires soins de santé au monde (187è sur 190 pays).

Il existe un régime d’assurance maladie au Nigeria (National health insurance scheme – NHIS) créé en 1999 et qui a vocation d’être universel. Mais dans la pratique, l’accès à des soins de santé gratuits et de qualité pour toute la population est limité.

Le financement de la santé est très faible, les infrastructures sanitaires ne sont pas assez nombreuses et il y a une pénurie de personnels médicaux. Bien que les hôpitaux et centre médicaux publics soient en mesure de soigner les maladies bénignes, il est conseillé de se faire évacuer vers d’autres pays pour se faire soigner en cas de maladie plus grave.

Les hôpitaux publics sont surpeuplés et  de nombreuses maladies infectieuses s’y développent, en raison d’un manque d’hygiène. De nombreux Nigérians meurent dans les hôpitaux pour des maladies comme le choléra, le tétanos ou la polio, qui pourraient être guérissable si les hôpitaux étaient fonctionnels. Le faible taux d’espérance de vie des Nigérians témoigne des problèmes sanitaires structurels de ce pays : elle n’est que de 55 ans pour les hommes et de 56 ans pour les femmes.

Pour ces différentes raisons, il est recommandé aux expatriés de consulter uniquement dans les cliniques et hôpitaux privés. Toutefois, il est important de noter que les établissements de soins privés au Nigeria sont en dessous des standards de la plupart des hôpitaux occidentaux. Bien que les cliniques et hôpitaux privés des zones urbaines soient en mesure d’effectuer des examens de routine et de soigner des problèmes de santé courants, ces établissements peuvent manquer d’équipements et de personnel médical suffisamment qualifié pour diagnostiquer et traiter certaines maladies complexes.  C’est pourquoi, il est préférable de voyager en Afrique du Sud ou en Europe en cas de traitement spécifique.

Une assurance santé internationale incluant l’évacuation / le rapatriement est donc fortement recommandée au Nigeria afin que ces coûts de soient pas à votre charge.

Attention aux charlatans :

 Il existe au Nigeria de nombreux docteurs-escrocs exerçant sans autorisation et sans aucune formation, se faisant passer pour des médecins sérieux. Le plus sûr est donc de toujours consulter dans des cliniques et hôpitaux accrédités par l’Etat.

 

Assurance santé expatrié au Nigeria

Etre couvert par une assurance santé internationale est indispensable au Nigéria, afin de pouvoir se faire soigner à l’étranger en cas de problème médical sérieux. Par ailleurs, la plupart des établissements médicaux requièrent un paiement à l’avance. Une assurance santé permet d’éviter de faire des avances de frais, qui peuvent parfois s’avérer très élevés. Il est important que votre police d’assurance inclue également l’évacuation d’urgence à l’étranger.

Les assurances santé internationales sont généralement des assurances au premier euro (ou au premier dollar / première sterling) mais si vous avez cotisé au régime de sécurité sociale français, vous avez également la possibilité d’opter pour la Caisse des Français de l’étranger et une assurance complémentaire.

« Mutuelle santé au Nigeria »

Le concept de mutuelle au Nigeria peut porter à confusion car les mutuelles telles qu’on les connaît en France n’existent pas pour le Nigeria. Si en tant qu’expatrié vous êtes à la recherche d’une « mutuelle expatrié au Nigeria» ou d’une « mutuelle santé au Nigeria», mais ce que vous souhaitez est en fait une couverture médicale internationale valable au Nigeria, vos options d’assurance sont soit la CFE + complémentaire, soit une assurance santé internationale classique.

Expat Assure vous aide à définir la couverture médicale la plus adaptée à votre situation et à vos besoins. N’hésitez pas à demander votre comparatif d’assurance personnalisé.

Si vous souhaitez une protection sociale plus large (assurance décès et garantie de revenus en cas d’arrêt de travail dû à un accident ou à une maladie invalidante), Expat Assure propose également des solutions de prévoyance pour expatriés.

Quelle est la meilleure assurance expatrié au Nigeria ?

La meilleure assurance santé au Nigeria dépend de vos besoins spécifiques plutôt que de critères généraux. Ainsi, la meilleure assurance santé au Nigeria pour un autre expatrié ne sera pas forcément la meilleure pour vous.

Pour trouver l'assurance qui vous convient le mieux, il est important de prendre en compte plusieurs paramètres tels que votre historique médical, vos besoins en termes de couverture médicale, le nombre de personnes que vous assurez, votre situation au Nigeria, ainsi que d'autres critères.

Expat Assure vous aide à définir la couverture médicale ou la solution de prévoyance la plus adaptée à votre situation et à vos besoins. N’hésitez pas à nous demander votre comparatif d’assurance personnalisé. Ce service est gratuit.
Aperçu des coûts médicaux au Nigeria

La consultation avec un médecin généraliste ou spécialiste privé se situe entre 10 000 et 40 000 Naira (23 –  94 euros) en fonction du médecin et de l’établissement choisi.  Cela exclut le coût des traitements et des examens médicaux.

Un séjour à l’hôpital incluant une nuit dans une chambre individuelle coûte entre 30 000 et 100 000 Naira (70 – 236 euros). Cela exclut le coût des traitements et des examens médicaux.

Le coût d’une évacuation médicale s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Quel est le coût d’une assurance santé au Nigeria ?

Comme toute assurance santé classique, le prix d’une assurance santé au Nigeria varie fortement en fonction de la situation personnelle, de l’âge, de l’historique médical de chaque individu, ainsi que d’autres facteurs. Si vous souhaitez savoir combien vous coûterait exactement une assurance santé internationale au Nigeria, contactez-nous pour demander votre comparatif personnalisé de plusieurs assurances santé. Ce service est gratuit.

Informations pratiques

Vaccinations
La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable. On observe au Nigeria une circulation du virus de la poliomyélite. Il est donc recommandé d’avoir son carnet vaccinal à jour (diphtérie, tétanos, poliomyélite). Les vaccinations contre l’hépatite B, la rage, la méningite à méningocoques, la typhoïde et ROR (rougeole/oreillons/rubéole) peuvent être conseillées en fonction des modalités du séjour. Plus d’informations sur le site du Ministère français des affaires étrangères.

Paludisme
Le paludisme est présent toute l’année dans tout le pays. Lire les recommandations de l’Institut Pasteur pour le paludisme.

Ebola
Des cas d’Ebola ont été rapportés au Nigeria, qui a été depuis déclaré officiellement exempt du virus par l’OMS en octobre 2014.

Numéros d’urgences
Police 199
Ambulance 999
Pompiers 190

Médecins et hôpitaux
Vous pouvez trouver la liste des médecins et établissements de santé recommandés par l’ambassade de France à Abuja dans son guide du nouvel arrivant à Abuja.

Médicaments
Il est conseillé aux expatriés d’apporter avec eux une quantité suffisante de leurs médicaments délivrés par ordonnance car tous types de médicaments ne sont pas forcément disponibles au Nigéria. Toujours préférer les médicaments de marque aux médicaments génériques qui ne sont pas forcément fiables. Se méfier également des faux-médicaments en circulation.

Sites utiles
Ambassade de France au Nigeria
Consulat général de France à Lagos

Contactez-nous

Assurance santé expatriés

Appelez-nous

+33 (0)2 3088 0520
Nous sommes joignables du lundi au vendredi de 9 h à 17h (GMT).

Assurance santé expatriés

Demandez votre comparatif

Remplissez un formulaire de demande d'assurance et nous vous rappellerons.

Nos partenaires

Nous établissons des partenariats avec des compagnies reconnues pour leur expertise et leur expérience dans le marché des assurances pour expatriés. Toutes les sociétés d’assurances internationales avec lesquelles nous travaillons ont des solutions pour les particuliers et les entreprises. En savoir plus sur nos partenaires.

Expat  Partners

Derniers tweets

Expat Assure Expat Assure Il y a 2 semaines
Expat Assure Expat Assure Il y a 2 semaines
Expat Assure Expat Assure Il y a 2 semaines
Expat Assure Expat Assure Il y a 8 semaines
Expat Assure Expat Assure Il y a 27 semaines