Sophie Marette est la directrice et fondatrice de Voulez-vous parler, agence d’enseignement des langues étrangères à Londres. Passionnée par l’anglais et la culture anglaise depuis qu’elle est toute jeune, elle a commencé à donner des cours d’anglais à l’âge de 12 ans à des clients qu’elle trouvait elle-même en mettant des annonces dans le journal ! C’est alors tout naturellement qu’elle s’est installée à Londres en 1997. Sophie nous raconte son parcours d’entrepreneur.

Voulez vous parler

 

Photo Sophie Marette

Qu’est-ce qui vous a menée à Londres ?

Je venais d’obtenir ma licence d’anglais. J’ai été assistante d’anglais pendant 9 mois. On m’a proposé une deuxième année et je suis restée. Je n’avais aucune envie de rentrer. Ce qui m’a tout de suite plu : l’ambiance et les gens ouverts et accueillants. Je me suis tout de suite sentie chez moi à Londres. Je n’ai jamais eu aucun problème pour m’adapter, j’ai dû vivre en Angleterre dans une autre vie !

Comment en êtes-vous arrivée à créer Voulez-vous Parler ?

J’ai commencé à donner des cours de français au sein d’agences de langues en 1999-2000. Cela a duré pendant quelques années. J’ai travaillé pour 8/9 agences puis après avoir accumulé suffisamment d’expérience, je me suis dit « pourquoi pas moi ?» et j’ai monté ma propre agence en 2007 avec une amie comptable qui m’a beaucoup aidée.

Le milieu des agences de langues étant assez concurrentiel, est-ce qu’il a été difficile de se démarquer ?

Oui c’est très concurrentiel. Mais mon plus gros problème n’a pas été de me démarquer. Je voulais juste créer ma boite. Mon plus gros problème a surtout été de recruter, de me faire connaître. J’ai commencé sans site internet, sans Facebook, sans réseaux sociaux ! Cela m’a quand même pris deux trois ans avant que cela démarre vraiment.

Justement, je vois que vous avez une forte présence sur Twitter, Linkedin et Facebook. Est-ce que cela a été bénéfique pour votre entreprise?

Oui, j’ai vraiment tiré profit du monde du web ! Internet permet à de très petites entreprises de se développer. Par exemple, j’ai beaucoup de gens qui me contactent à travers Linkedin. C’est un très bon outil pour les entreprises cherchant à se faire connaitre. Etre actif sur les réseaux sociaux est très important sinon les gens vous oublient. J’avoue que c’est très chronophage : ça me prend quelques heures par jour mais c’est quelque chose que je fais avec plaisir.

Etes-vous d’accord avec l’idée répandue qu’il est plus facile de créer son entreprise en Angleterre qu’en France ?

Je pense que oui ! Je n’ai eu qu’à signer un papier pour créer mon entreprise et c’est tout. Ça a été presque immédiat. En tout ça ne m’a pris que deux semaines !

Un conseil pour les personnes qui veulent s’installer au Royaume-Uni ?

De le faire ! Ne jamais penser qu’en ne peut pas faire quelque chose car tout est beaucoup plus facile ici.  On donne facilement sa chance aux gens. Même au niveau des rencontres, c’est plus facile ici : il m’est arrivé deux fois d’obtenir un travail après une rencontre dans un pub !

En ce qui concerne la création d’entreprise, il faut être bien entouré, avec des gens de bon conseil. Au début j’étais un peu seule et j’ai un peu souffert de ça. Donc il ne faut pas hésiter à rencontrer des gens qui ont des entreprises.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Nous établissons des partenariats avec des compagnies reconnues pour leur expertise et leur expérience dans le marché des assurances pour expatriés. Toutes les sociétés d’assurances internationales avec lesquelles nous travaillons ont des solutions pour les particuliers et les entreprises. En savoir plus sur nos partenaires.

Expat  Partners

Derniers tweets

Expat Assure Expat Assure Il y a 30 semaines
Expat Assure Expat Assure Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure Il y a 1 mois
Expat Assure Expat Assure Il y a 2 mois

Derniers articles